Vos employes
Ils travaillent dur, surfent sans relâche, mettent les mains dans le web pour vous, avec le sourire et l'amour du travail bien fait. Les employés de BienBienBien, à votre service, 24h/24 et 7j/7, même le Week-end.

Dominique W.

Pendant des années, simplement parce que Dom mettait tous les jours un costume, les gens autour de lui, particulièrement ceux en costume, croyaient que ce qui le passionnait dans la vie, c’était de faire des Power Point.

Mais Dom, malgré son immense talent pour les Power Point, faisait plein d’autres choses à côté. Dom fait des textes acides sur l’actu internationale. Dom fait des pochoirs chez lui le soir. Dom est champion olympique de vente de canapés sur eBay. Dom écrit sur des petits carnets. Dom est généreux et créatif. Dom a plein d’idées, et Dom a lâché un job à la Défense pour les faire fructifier.

Dom est un homme libre. Mais il fait encore des Power Point. Il est bon là dedans, que voulez-vous.

Chryde

Chryde 550

Chryde est était journaliste. Et parisien. Et agité aussi. Parmi ses grande fiertés, celle d’avoir inventé le concept de la boite à lien dans les blogs. Déjà coupable d’avoir fondé le weblog musical « la blogothèque », il se lance dans une quantité indécente de projets ce qui fait de lui un Business Man qui s’ignore. Chryde habite vers république et des fois, des gens le contactent pour faire des trucs étranges. Du coup, il finit par organiser des batailles d’iPod et des concerts qui se terminent invariablement dans la rue. Ou ailleurs. Cool.

Quand il n’élève pas du lien dans le respect le plus absolu de la profession, Chryde peut être trouvé sur la blogothèque qui organise aussi les concerts à emporter que chryde raconte sur Heures creuses a partir de ses photos sur flickr qu’il recycle pour son facebook où il retrouve ses amis de Myspace.

Des gens prétendent l’avoir vu plus de 12 heures sans toucher à un ordinateur mais on manque encore de preuves.

Nora

Nora

Avant d’écrire sur BienBienBien, Nora avait déjà un blog, détestait déjà facebook et avait un twitter où elle racontait qu’elle mangeait des pâtes. Depuis qu’elle écrit sur BienBienBien, Nora a toujours un blog, déteste toujours facebook mais n’a plus de twitter parce qu’on ne mange pas des pâtes tous les jours, non plus.

Quand elle n’écrit pas pour BienBienBien ou pour la Blogothèque, qu’elle ne se prend pas en photo, qu’elle ne passe pas ses nuits à faire des traductions pour Slate.fr et qu’elle ne fait pas de billets sans espaces et sans majuscules, Nora est capable de devenir colère pour un oubli d’accord dans un complément d’objet direct alors qu’il est bien connu que quand l’auxiliaire est avoir, le participe passé s’accorde en genre et en nombre avec le COD placé avant lui ; sinon, il reste invariable. C’est qu’elle est grand chambelland du Bled, voyez vous.

Elle tombe aussi amoureuse un nombre inavouable de fois par semaine de tout ce qui porte une guitare et chante du folk-pop-rock. Ce qui fait qu’avec la Blogothèque, elle est très occupée.

David Carzon

David Carzon

Bon, David n’a pas inventé de site génial qui fait référence, ancien journaliste dans un quotidien et dorénavant rédacteur en chef actualités dans un hebdomadaire féminin d’obédience transalpine, il n’a pas de pseudo cooooooooolllllll, il n’élève pas de loutres, il adore scruter à la loupe les évolutions de l’industrie du disque et pourtant, malgré tous ces défauts, il joue aussi dans le beau bac à sable de BienBienBien.

Peut-être parce que David adore essayer de trouver le petit truc qui fait mal. Et les mettre en boîte. Peut-être parce que comme les autres employés de BBB, il passe des heures à vouloir tout lire lire sur le net (sans forcément y parvenir). Peut-être parce qu’un jour quelqu’un a écrit de lui qu’il « savait faire des sommets d’ironie et d’humour à froid sans jamais trébucher« , ce qui est évidemment faux, ajoute l’intéressé en exhibant ses bleus sur tout le corps.

Comme tout bon journaliste qui se respecte, David a longtemps bloggué en solitaire, il a récemment découvert qu’il avait plus d’amis sur Facebook que dans la réalité, il a 12 000 idées de romans et autant pour créer son journal idéal. Et parfois, il porte la moustache. Oui.

Romain

romain_bio

Romain est journaliste au sein d’un groupe détenu par un gars qui fait croire au monde entier depuis plusieurs années qu’il est chef de l’Italie. Mais il a aussi un blog (avec un nom classe), un twitter (dont il a honte), un myspace, un facebook et un flickr (en revanche, on a eu beau chercher, aucune trace d’un skyblog).

Quand il n’est pas derrière son clavier, il est fort possible qu’il soit quand même derrière un écran, faute à sa passion pour la télé anglo-saxonne, franco-germaine et pour les reportages sur les insectes et les pieuvres géantes. Preuve qu’il aime ça, c’est même un des monsieur tévé de chez Flu.

Mais si Romain est venu chez BienBienBien, c’est probablement à cause de son rêve le plus cher : être un soliste de piano au moins aussi connu que Mickaël Vendetta pour pouvoir faire comme  Condoleeza Rice et se la péter devant la reine d’Angleterre.

Et merci à Louise_imagine pour la photo.

Vincent

Quand Vincent écrit sur BienBienBien, c’est qu’on peut décemment supposer qu’il a accompli son sacerdoce quotidien : être cool. Ce qui passe en substance par : faire le jeune dans les couloirs de Slate.fr (après avoir traîné dans ceux de 20minutes.fr), faire partager les liens tordus qu’il déniche quotidiennement, compiler des études sociologiques et produire des réflexions hautement pertinentes sur le porno, Nadine Morano (aucun rapport) ou les clips (un reste de son activisme sur la Superette) qu’il livre régulièrement sur Twitter.

Pour savoir à quelle date il publiera sur bbb le prochain opus de sa psychanalyse de l’internaute moderne (à base de mots clés et de statistiques ouvertement louches), il suffit de regarder sa page Facebook : s’il n’a pas remis son statut à jour ces trois dernières heures, c’est probablement qu’il prépare quelque chose.

Henry Michel

henrymichel

L’histoire d’Henry Michel, c’est celle tragique et magnifique de Franck Ribéry. La balafre en moins.

Après un début de carrière chaotique (Boulogne, Alès, Brest, Metz, Galatasaray), Ribéry explosera à Marseille à 22 ans sans être passé par le circuit traditionnel des centres de formation. Henry Michel a lui aussi connu un début de carrière sombre, niché dans les marges de l’Internet, bien loin du club formateur Blogspot : pionnier du podcasting (ça existe encore cette merde ?), star de Second Life (ça existe encore cette merde ?), il débarque sur la blogosphère à 30 ans fin 2008 avec une réputation encore vierge.

Son post « Le top 10 des relous sur Twitter » le fait immédiatement connaître. Mais la blogosphère le regarde avec méfiance, se demandant comment un mec peut écrire aussi bien tout en étant parfaitement inconnu ; comment un mec qui est directeur marketing d’une boîte de cosmétique à Cannes peut connaître aussi bien le web ; comment un mec si subtil peut être assez « relou » pour linker son blog toutes les 10 minutes sur Twitter. Stupeur dans les « direct message », tout le monde se pose des questions en privé et hurle au fake. Et puis finalement Henry Michel rentre dans le paysage, comme s’il avait toujours été là et, de post en post, s’impose comme le meilleur LOL d’entre nous.

Ribéry, le prolo qui a visité tous les clubs glauques de la moitié nord de la France, est maintenant la star de l’équipe de France. Henry Michel, le podcasteur qui créait des communautés sur Second Life, est maintenant le Loic Le Meur (ça existe encore cette merde ?) de l’ère Twitter.

Monsieur Lâm

Parce qu’il est asiatique et porte parfois lunettes et raie au milieu, Lâm ne pouvait que s’intéresser aux trucs de geeks/nerds. Ce qu’il fait joyeusement depuis une dizaine d’années en tant que chef de rubrique Jeux Vidéo, Internet ou Hi Tech pour des magazines comme Technikart ou GQ.

Le web est évidemment son autre terrain de jeu : En plus d’être Directeur Créatif chez laFraise, il possède son blog, son combo flickr/facebook, aime les lolcats et fait beaucoup de photos via son collectif Divide et ses soirées Lense.
Et tout comme Freelance qui se respecte, il collectionne les projets comme les baskets : Consulting, chroniques télés, animations et collaborations, soirées…

Histoire de se mentir à lui-même, Lâm est enfin un homme-pétasse fan de mode, de bébés loutres et de musique cheesy-pop-gay. Mais un nerd restera toujours un geek.

Maïa

Parce que la geekette est l’avenir de l’homme, Maïa est spécialiste en fondation de sites (sexactu, sa maison actuelle, mais aussi dsinparis et nonwii, en attendant le gros des projets 2008).

Quand elle en a marre de bloguer sur les jeux vidéo ou le sexe, elle n’hésite pas à bloguer, professionnellement, sur le graphisme. Son titre pompeux du moment, c’est rédactrice en chef de lafraise, ce qui signifie qu’elle se contente de bloguer pour lafraise et d’amuser ses lecteurs. Par le passé, dans un grand élan de collaborationnisme, elle a collaboré avec plein de gens (nofrag, fluctuat, comboutique).

Bienbienbien, c’est encore de la collaborationnite. Sauf que ce n’est pas au passé. Donc c’est mieux.

Quand elle n’est pas sur Internet, ce qui est franchement rare, Maïa écrit des livres et boit des coups à Berlin, où elle s’est expatriée. Vous pouvez la lire chez Newlook et GQ. Ah, tiens, et puis les mardi sur ladiesroom. Son dernier bouquin s’appelle « La revanche du clitoris« . Et toc.

Dll

Ah je vous vois venir, avec vos cases toutes prêtes. Oui, Dll a un pseudo piqué aux bibliothèques de liaisons dynamiques de Microsoft. Oui, il porte des pulls camionneur gris. Oui, encore étudiant, il a appris à intégrer Spip en deux jours pour un travail collectif. Oui, il trouve que Slashdot, c’est super top. Oui, il trouve ça choquant qu’on ne puisse pas voter aux Prud’hommales en utilisant Firefox 3.

Donc, oui, Dll est un peu plus geek que la moyenne, voilà, il est dans votre case. Mais surtout, Dll est curieux de tout, trouve des liens de dingue, travaille en vrai pour de la presse payante (ce qui redorera notre blason, entâché par les suppôts de la presse gratuite), et a été à l’école avec Vincent Glad, ce qui va nous permettre de faire encore plus de blagues sur notre poker en chef.

haut de page

Go

LiensLiensLiens