Comment tu l'aimes ton cheesburger ?

David Hasselhoff veut se faire griller

Par Romain

Outre le Daily Show with Jon Stewart, le Colbert Report, South Park et depuis peu Futurama, Comedy Central a dans ses cartons un super concept d’émission intitulée : « Roast of (place ici le nom de quelqu’un de célèbre) » (roast qui signifie « griller » en cuisine ou « se moquer de quelqu’un »). Une star s’installe sur une chaise et des amis et comiques s’installent derrière un pupitre pour l’insulter pendant cinq minutes chacun. La star prend alors la parole et répond aux critiques, le tout dans une ambiance bonne enfant et décontractée. Si vous voulez, c’est un peu « Panique dans l’oreillette » avec Frédéric Lopez sur France 2 sauf que c’est plus féroce, plus méchant et plus drôle.

En 2005, Jimmy Kimmel présentait alors le Roast de Pamela Anderson avec une ribambelle de célébrités (Courtney Love, Hugh Hefner, Tommy Lee, Sarah Silverman…) en commençant par « Pamela Anderson nous a montré ce qu’une femme peut réussir quand elle croit en elle-même et qu’elle se fait poser des implants mammaires ». Toute l’émission est visible en huit parties sur Youtube.

L’année suivante, William Shatner était candidat volontaire pour se faire déchirer par ses ex-compagnons de Star Trek (Leonard Nimoy, George Takei). À cette occasion, Jeff Ross, comique, a constaté qu’il était, après Pamela Anderson, le second sur le fauteuil de l’émission à être « un mauvais acteur avec de gros nibards« . Oui, tout cela est très frais et très fin.

Mais voilà que dans quelques semaines, le 15 août, ce sera le tour de David Hasselhoff ! Mon Dieu ! Le pendant de Pamela Anderson dans Alerte à Malibu, le pilote de K2000 la voiture qui parle, la star déchue revenue à Broadway en 2001 dans Jekyll & Hyde, une comédie musicale (dont il a supervisé la production télé) où on découvre sa voix particulièrement fausse, l’homme qui a sombré dans l’alcoolisme. Lui ! Voilà qu’il va se prêter à ce jeu de massacre jouissif ! C’est ainsi que, conscient de tout ce qu’on peut lui balancer, David vient avec un esprit d’auto-dérision poussé à l’extrême, notamment sur l’un des événements tragique de sa vie médiatique, la fameuse vidéo où il dévore – saoul comme un cochon – un cheeseburger en décomposition…

http://www.youtube.com/watch?v=aJiuln_iUX4

C’est justement ce qui est parodié dans ce teasing plutôt réussi.

http://www.youtube.com/watch?v=QXPBPmgqI4s

Comme l’écrit très justement la promo de Comedy Central : « Roast of David Hasselhoff : par où on commence ?« .

Crédit photo : © Comedy Central / Ian White

tout pareil

Ils sont où les VILF ? HBO s’excuse pour True Blood

Vive SplashDance, Vive la France Les jeunes parlent comme des pneus crevés

Go

LiensLiensLiens