Mais bien sûr mon canard

Stop making that Duckface, comme son nom l’indique

Par Dominique Willieme

Tumblr, c’est un peu comme la foire aux collectionneurs de Villefranche de Lauragais. Des collections étranges, des obsessions bizarres, à la différence près que Tumblr est généralement plus divertissant que de suivre le parcours initiatique de « cybercollector » dans sa quête du buvard inédit.

Des recettes abominables aux chatroulolz en passant par les sacro-saints « Lazertits« , Tumblr est une mine sans fond de bon goût du web. Il aurait été, du coup, criminel de passer à coté de « Stop making that Duckface« , qui, comme son nom l’indique, est avant tout un hymne pictural aux photos mode glamour de banlieue après une sortie trop arrosée au macumba (et tiens, si je ma mettait sur mon profil facebook, celle là).

Une symphonie de bouches en avant, de photos en plongée et de soirées auxquelles on réverait d’assister. Merci Arual pour le lien.

tout pareil

#laminuteMorandini : mauvaise foi de garage Pourquoi sont-ils si méchants ?

À partir de combien a-t-on forcément raison ? L’argument du nombre ne fait pas le poids

seconde pioche

C’est beau la vie en community T’as une voiture de fonction toi ? Non, j’ai juste Facebook

Faut pas rester là, madame, faut partir maintenant BienBienBien, la fin et la suite

Ça coule pas de sources Non mais vous pouvez dire ce que vous voulez, je vous citerai en off

Go

LiensLiensLiens