Rambo n'était qu'une fillette

L’appendicite, le chirurgien et l’auto-opération de l’extrême

Par Dominique Willieme

(ATTENTION, cet article contient des images NSFLunch) Fermez les yeux. Enfin, pas vraiment. Bref. Vous êtes en pleine mission dans le pôle sud. Ça caille. Vous n’aurez plus de contact avec la civilisation pendant plusieurs mois et toc, pas de bol, vous chopez l’appendicite. Heureusement, à bord, il y a un chirurgien.

Pas de bol, le chirurgien, c’est vous.

Vous reste deux alternatives : vous opérer vous-même ou… vous opérer vous-même. Rambo style.

C’est ce qui est arrivé en 1961 au docteur Leonid Rogozov, jeune chirurgien, russe, et un brin détendu du bistouri. Sous l’oeil des autres membres de l’équipe, il s’est donc découpé lui-même, durant deux heures, pour éviter une petite péritonite des familles.

En deux heures, il s’est ouvert, opéré et recousu, et parce que les Russes, quand ils ne sauvent pas le monde, sont vraiment des perfectionnistes, ils ont même pris des photos (bon appétit bien sûr). C’est quand même plus magistral que d’aller chez son généraliste pour une rhino-pharyngite. Tout le (fascinant) déroulé de l’opération ici, via Kottke.

Pas de mots cles pour ce post.

  • Par DtE le : 20.01.2010 repondre au commentaire

    Oh ça va, c’était qu’une petite appendicite. Ce journalisme sensationnaliste, vraiment… I’m unsubscribing !

    Par MaMSK le : 21.01.2010

    Pffff! une apendicite… c’est d’un banal…

    Une tumeur au cerveau, là, oui, ça aurait été intéressant!

  • Par cris le : 20.01.2010 repondre au commentaire

    Ca pique un peu, non ?

  • Par DrMorisset le : 21.01.2010 repondre au commentaire

    Aux Etats-Unis, au temps des cow-boys (non Lucky Luke n’était pas Français), ils s’opéraient à coup de gnole et ils suggéraient de mordre dans un baston. (« tiens mords la dedans fiston! »)… ça donnait un petit côté far west à la chirurgie…

  • Par Ben-Bart le : 21.01.2010 repondre au commentaire

    « – Bon, Nikolaï, tu sort de la salle de bain, j’voudrai bien me maquiller !
    – Attend deux seconde, je retend ma peau, je recous et je sort ! »

  • Par Ici ou Ailleurs le : 21.01.2010 repondre au commentaire

    Bah, je suis sur qu’il était en anesthésie générale.

  • Par Ralain le : 22.01.2010 repondre au commentaire

    Jack Shephard n’a pas réussi à le faire seul, lui.

  • Par truman le : 25.01.2010 repondre au commentaire

    Je dis bravo, seulement il ne faut pas oublier que Chuck Norris l’aurait fait lui, sous anesthésie générale.

Go

LiensLiensLiens