L'animateur du Late Show de CBS reste sous l'orage

Letterman au sol, la concurrence frappe

Par Romain

home_550_170

Alors, on résume. La semaine dernière, David Letterman, l’animateur du talk-show de CBS à 23h30 (The Late Show With David Letterman) rapportait qu’un homme voulait lui extorquer deux millions de dollars et, s’il ne payait pas, rendrait public des relations extra-conjugales que Letterman a eu avec des employées de l’émission. Pour le comique qui doit une part de ses derniers succès aux histoires de cul de Bill Clinton, d’Eliot Spitzer (le gouverneur de New York qui luttait activement contre la prostitution mais qui fréquentait des call-girls de luxe) ou bien encore de Mark Sanford (le gouverneur de la Caroline du Sud qui s’est enfui en juin dernier pendant une semaine avec sa secrétaire passant pour un disparu activement recherché), ces histoires de coucheries qui le rattrape, c’est un peu l’arroseur arrosé.

Évidemment, l’histoire ne pouvait pas en rester là. D’autant que les détracteurs de Letterman sont nombreux. Surtout depuis une blague en juin dernier à propos d’une des filles de Sarah Palin qui a été considérée par l’ex-gouverneur de l’Alaska comme une « perversion sexuelle de la part d’une célébrité de 62 ans ». On résume encore. Sarah Palin venait à New York avec une de ses filles et assistait à une partie de baseball avec les Yankees. Letterman avait plaisanté – pensant qu’il s’agissait de la fille aînée, Bristol, connue pour ses frasques amoureuses – « il y a eu un moment bizarre pendant le match à la septième reprise : c’est quand la fille de Palin a été mise enceinte par Alex Rodriguez [troisième base de l’équipe et lui aussi un chaud lapin] ». Manque de chance : Sarah Palin était venue avec sa cadette, Willow, 14 ans. Il avait fini par s’excuser suite aux manifestations réclamant sa démission devant le Ed Sullivan Theater où est enregistrée l’émission.

Mais, outre les commentateurs de la Fox qui n’hésitent pas à fouiller les poubelles et qui rapportent qu’il y a une garçonnière située au-dessus de son bureau, ses pires détracteurs sont ses concurrents.

Et le premier qui s’y est collé, c’est Jay Leno. Ex-animateur du Tonight Show à 23h30, il a désormais (et c’est une première à la télé américaine), un talk-show à 22h sur NBC (on en avait parlé ici). Vendredi, dès l’ouverture de son monologue, il lance une première crotte de nez à son ancien challenger : « Si vous êtes venus pour baiser avec l’animateur, vous vous êtes trompés de studio » et continue « mais il se passe quoi, là ? D’abord Conan se tape la tête par terre [le précédent vendredi, Conan O’Brien avait annulé son émission après une chute malencontreuse pendant l’enregistrement], maintenant quelqu’un veut extorquer de l’argent à Letterman… je suis tellement content de plus être dans le circuit des late night ! Je vais vous dire : j’ai déjà été victime d’un maître chanteur : NBC a réussi à me faire faire un show à dix heures du soir, pourquoi je serais là sinon ?… Le maître chanteur de Letterman était un producteur de 48 Hours, bon ç’aurait pu être pire, il aurait pu être producteur à Catch a Predator [show télé de NBC où l’animateur poursuivait un criminel et l’interceptait avant la police – souvent des pédophiles qui draguaient sur Internet des jeunes filles] ».

http://www.youtube.com/watch?v=qy2AfdzivMU

Chez Conan O’Brien, animateur du Tonight Show nouvelle formule, on la joue profil bas : Letterman est l’un des héros de Conan. Lorsque Drew Carey, premier invité, débute par : « Oh mec, j’aimerais vraiment pas me retrouver face à Letterman ce soir avec toute cette histoire autour du scandale sexuel… ça doit être dur, non ? », O’Brien botte en touche : « Pas de commentaire ».

Jimmy Fallon – toujours aussi peu drôle – n’hésite pas, lui, à lancer un uppercut dans la figure à terre du pape des talk-shows : « Il y a un nouveau livre qui vient de sortir et qui s’appelle ‘236 raisons pour lesquelles les femmes couchent’ et Letterman connaît le Top Ten [en allusion avec le nom d’une des séquences phares du Late Show] ».

Jimmy Kimmel, ce vendredi, sur ABC n’a pas fait de remarque. Il faut dire que son histoire avec Sarah Silverman (et les bonnes blagues pour savoir qui a couché avec Ben Affleck ou Matt Damon) n’a pas dû beaucoup l’inciter à plaisanter sur le sujet.

Et enfin, Craig Ferguson – qui présente le show suivant celui de Letterman et qui est produit par Worlwide Pants, société appartenant à Letterman – n’a pas non plus su vraiment comment plaisanter sur le sujet. Mais il y a fait allusion :

« J’imagine que vous savez maintenant comment j’ai eu ce boulot… Imaginez que votre boulot soit de se moquer de l’info du jour et que la personne pour qui vous bossez et que vous admirez est justement celle qui est au cœur de cette actualité. Vous devez en faire une histoire tout en gardant votre job… Alors, ceci est mon dernier show » et ajoute : « Mais je vais vous dire… si les animateurs de talk-show doivent avoir la même moralité que les prêtres et les politiciens, alors j’arrête ».

Rien chez Jon Stewart et Stephen Colbert qui ont concentré leur énergie ce lundi à parler de la sélection de Rio de Janeiro comme ville organisatrice des Jeux Olympiques. Mais leurs émissions présentent une ligne éditoriale plus politique et ici il s’agit d’un scandale médiatique « people ».

Letterman s’en relevera-t-il ? Le show, peut-être, mais son mariage, moins sûr. Lundi, l’air hagard et un peu fatigué, David Letterman a reçu deux bons amis : Martin Short et Steve Martin. Il a continué à plaisanter sur le scandale, se dépréciant constamment dès le monologue « est-ce que vous aussi votre week-end est passé à toute allure ? J’étais dans ma voiture ce matin et la femme du GPS ne voulait même pas me parler… C’est l’automne à New York et j’ai passé mon week-end à classer mon courrier de haine. Je vais vous dire : il fait froid devant ma maison, mais il fait encore plus froid dedans. Et ce n’est que la première étape du scandale… attendez-vous à me voir chez Oprah en train de sangloter ».

http://www.youtube.com/watch?v=i7fvWkzk-Tc

Et du côté de l’avocat du producteur maître chanteur, on accuse Letterman d’être un expert en manipulation. L’affaire ne fait finalement que commencer.

Pas de mots cles pour ce post.

  • […] This post was mentioned on Twitter by François V.. François V. said: Largage de Scuds contre Letterman outre-atlantique (via @bienbienbien) : http://tinyurl.com/yapex2s […]

  • Par AntoineMR le : 06.10.2009 repondre au commentaire

    C’est pas Craig Ferguson son nom au mec du Late Late Show ?
    Peut-être a-t-il changé, mais il me fait toujours autant rire.

    Par Romain le : 06.10.2009

    Tu as tout a fait raison, je suis une tanche.

  • Par Louis le : 06.10.2009 repondre au commentaire

    J’arrive pas à trouver le jeu de mots dans le surtitre…

  • Par Alexandra le : 06.10.2009 repondre au commentaire

    M’enfin je sais pas si Letterman arrivera pas à tous les enfoncer =/.

    Et au fait, c’est classe Catch a predator.
    J’crois qu’il s’était fait owned d’ailleurs, à moins que fake (je sais pas faire la différence ><).
    http://www.youtube.com/watch?v=jJR0U9kfc9I
    (Et hop http://motivateurself.files.wordpress.com/2008/05/astronomically-epic-win.jpg )

  • Par L'opticien le : 17.10.2009 repondre au commentaire

    J’ai l’impression que c’est faux tout ça, peut etre juste un coup de buzz pour cette émission qui s’endormait un peu.
    Non vous croyez pas.
    Je suis peut etre parano. Mais j’ai peur d’etre naif.
    C’est peut etre ce trop de pub, promotion, buzz…qui me rend méfiant de tout ce qui fait parler de quelque chose ou quelqu’un.
    trop de buzz tue le buzz.

tout pareil

Faut pas rester là, madame, faut partir maintenant BienBienBien, la fin et la suite

heureusement qu'ils vérifient pas les slips, hein superman Excusez-moi monsieur, mais vous portez un t-shirt de terroriste

Dix-sept, qui dit mieux ?

Go

LiensLiensLiens