Fais péter tes 12 millions de mètres carrés

Ca vous ennuye si je plante une haie le long de ma frontière ?

Par Dominique Willieme

Le business des trombones qui parlent ou comment Bill Gates pourrait se payer l’Uruguay. Ou la Bolivie. Ou la (cough) Corée du Nord.

Pas de mots cles pour ce post.

  • Par Louis le : 05.10.2009 repondre au commentaire

    Je voudrais pas me montrer agressif, mais y a des têtes au bout de piques qui se perdent, là.

    Néanmoins, un article intéressant, qui rappelle peut-être involontairement que pendant que certains se douchent au caviar et se gaussent de la misère du monde qui ne reverra pas la couleur des richesses qu’ils se sont accaparées, ils peuvent penser que c’est un peu de leur faute si les haïtiens mangent de la boue, et que le commerce d’êtres humains n’a jamais été aussi florissant.
    Mais c’est le marché, que voulez-vous, la concurrence libre et non faussée, c’est tellement logique, tellement beau, tellement la liberté!

    Cet article me fait franchement peur, je crains vraiment qu’un décide de se lancer. Pour voir.

    Je voudrais pas me montrer agressif, mais y a des têtes au bout de piques qui se perdent, là. (bis)

Go

LiensLiensLiens