Yann Arthus-Bertrand, ce mystérieux fou volant

Avec Home, qui veut du YAB ?

Par Romain

Alors, les jeunes, qui vient sauver la planète ? Y’a m’sieur Yann Arthus-Bertrand qui est là avec ses potes Luc Besson et François-Henri Pinault pour nous dire que “stop, ça suffit, maintenant, on va dans le mur”. Même que m’sieur Arthus-Bertrand, il a pris son petit hélico (un PicooZ : c’est ce qu’il y a de plus écolo) et il a (re)fait le tour de la planète pour nous (re)montrer les mêmes images que dans ses livres. Sauf que cette fois-ci, ça bouge. Et le statique qui bouge, c’est quand même bien mieux. Bonjour la barrière de corail, bonjour l’atoll en forme de cœur, bonjour la déforestation en Amazonie. Hein ? Bah oui, c’est écolo-responsable comme film : ça montre d’abord que la nature, c’est magnifique et ensuite que les humains la détruisent. Et après, ça s’arrête.

Mais dites, c’est quand même un peu après la bataille que ce film débarque, non ? Vendu comme une opération nette de bénéfice puisque toutes les recettes sont promises à l’association Good Planet fondée par Yann Arthus-Bertrand, Home est fréquemment comparé au film d’Al Gore de 2006 (qui, rappelons-le, s’était découvert une passion pour l’écologie juste après avoir perdu les élections présidentielles) : Une vérité qui dérange.

http://www.youtube.com/watch?v=PirH8PADDgQ

Pourtant, en 1982, sortait Koyaanisqatsi réalisé par Godfrey Reggio, film qui montrait une succession d’images magnifiques de la nature avant de voir les ravages de la technologie et de l’industrialisation sur la planète. L’homme, au milieu, petite fourmi. Mais Koyaanisqatsi ne s’arrêtait pas au constat simpliste : nature=bonne, homme=méchant. Par des figures choisies dans la foule et filmées en plans rapprochés, l’humain ne se stigmatisait pas à son empreinte carbone (d’ailleurs, on se demande bien quelle a pu être celle de Home – non pas sa réalisation mais sa diffusion : le polycarbonate du DVD n’est pas très écologique, les serveurs qui diffusent le film ne sont pas non plus alimentés par des dynamos, pas plus que la lumière des projecteurs et ainsi de suite).

Encore mieux : Koyaanisqatsi dure une heure trente sans aucune parole – alors que dans Home on subit une voix-off qui nous tutoie, ce qui est quand même inadmissible, on n’a pas élevé les cochons ensemble –  avec une musique planante de Philip Glass.

C’est donc ça, après tout, le véritable problème de Home : le film arrive trop tard, après la bataille, au moment où l’heure n’est plus au constat mais à l’action. Yann-Arthus Bertrand et Luc Besson seraient-ils les nouveaux Satanas et Diabolo de l’écologie : le grand escogriffe et le grassouillet rieur, toujours bons derniers mais certains d’être les premiers ?

http://www.youtube.com/watch?v=OuvC4UbYzSI

Pas de mots cles pour ce post.

  • Par rickette le : 05.06.2009 repondre au commentaire

    Oui c’est sur, c’est tous des cons profiteurs qui veulent faire de l’argent !!!
    Seulement si personne ne le fait, personne ne nous informera comme cela.

    L’image est très belle, la voix off nous tutoie pour nous impliquer, et même si « on n’a pas élevé les cochons ensemble » nous habitons la même planète, nous faisons pari de la même espèce, espèce en danger qui plus est.
    Je trouve ce billet plus que bizarre, vous qui êtes d’habitude prompt à faire bouger les gens sur les européennes par exemple, ou bien hadopi, là marce que môsieur Yann Arthus Bertrand n’a pas l’air de vous plaire, ce qu’il fait c’est de la merde ? en plus ça sert à rien ?
    Non messieurs, d’ailleurs au passage, Al Gore n’a pas « découvert l’écologie » après sa défaite aux présidentielles. Il était déjà conscient et impliqué, il a juste choisit, comme Monsieur Bertrand, de s’impliquer d’avantage, de profiter de son temps pour faire changer les mentalités, et faire ouvrir les yeux aux monde. On ne cherche pas à dire « homme = méchant », on cherche ici à se rendre compte que parfois, ce que l’homme fait est irresponsable, et ne le sert pas sur le long terms. On appel ici à rationaliser ce que l’homme/nous faisons.

    Et concernant l’impact écolgique de la diffusion de ce film, les serveurs et DVD dans votre article, certains pensent que si la fin est atteintes, alors les moyens sont bons. Autrement dit, si on arrive à faire changer les choses, cela vaudra le coup d’avoir polluer un peu plus.
    Parce que il ne faut pas oublier que la diffusion de « Home », coute sûrement aussi cher que la diffusion du dernier « Hulk », ou « Star trek »,films qui eux ne servent pas des desseins aussi louables.

    Alors MERCI, Yann Arthus Bertrand

    Par lusky le : 08.06.2009

    merci rickette

  • Par Walkman le : 05.06.2009 repondre au commentaire

    Oui, d’accord, il est bien joli le film de Bertrand. Il n’empèche que sa voix geignarde casse absolument tout. Et honnêtement, ça fait des années qu’on nous sert ses documentaires, ses bouquins, ses peurs et ses espoirs. C’est lassant et ça n’est même pas nouveau ou spécialement travaillé.

    Alors bof.

    Par rickette le : 05.06.2009

    Peut-être parce que depuis des années tout le monde s’en fout et rien n’a changé ?

    Par Tom Tom le : 05.06.2009

    Tain c’est vrai cette voix est insupportable, il aurait au moins pu engager quelqu’un dont c’est le métier. Et sinon c’est un bon film, joli toussah mais ca reste quand même très Miss France..

    Par David.A le : 06.06.2009

    Certes, ma vision est peut-être un peu trop pessimiste. Ca reste tout de même assez pénible d’assister à ce spectacle, surtout quand on lit ça http://www.politis.fr/article7261.html

    En anglais ils ont une expression difficilement traduisible qui convient assez bien dans ce cas particulier : « polishing the turd »

    Par David.A le : 06.06.2009

    C’était pour le mini-thread juste ci-dessous bien sur

  • Par David.A le : 05.06.2009 repondre au commentaire

    Film de bobos qui veulent se donner bonne conscience, et qui ne changera absolument rien. Et François-Henri Pinault, c’est la cerise sur le gâteau! Comme pollueur international, il se pose là. Mouaip, de la bonne conscience à vil prix mais à part ça, le grand vide.

    Par Aldo le : 05.06.2009

    Un film de plus c’est toujours bien. Et le film n’est pas que pessimiste, la fin montre ce qui à déjà été fait dans le bon sens.
    Aimez ou pas, mais responsabilisez-vous car le message est réel. Pas encore à l’échelle d’un être, mais cela viendra.

    Alors en bourrinant les consciences on arrivera peut etre à quelque chose. L’idée n’est pas de faire des profiteurs des gentils-mignons, mais des profiteurs qui ne polluent pas ou peu.

    Par lusky le : 08.06.2009

    En plus film bobo, ba heureusement tu crois pas que les pauvres morflent assez comme ça?
    non faut en rajouter une couche peut être?
    et puis en fait parler de la forme c’est se foutre du fond du problème.
    Alors effectivement toi derrière ton mac, t’aurai fait comme ceci ou comme cela, mais surtout tu fais toujours rien!

    Par Jean le : 09.06.2009

    Mr YAB…, c’est facile d’accuser « la masse » et de la tutoyer sur un fond de belles images avec retouche cosmetique…
    Depuis quelques années « on » nous répète le même message (qui parle de lavage de cerveau?) alors que les premiers concernés ne font qu’aggraver la situation…
    C’est bien de mettre une brique dans sa chasse d’eau pour réduire la consommation pendant que les donneurs de leçons déversent des produit toxiques dans nos rivières et dans les champs tout en roulant en 4×4!!!
    Attention,quand on essaie de réveiller les consciences en ne pointant pas les vrais problèmes et les vrais responsables, cela peut vite déraper… Alors il vaut mieux lire (BBB!), cherchez, et faire sa propre opinion ailleurs que dans ce genre de film… Que propose le N.O.M.?

    Par lusky le : 09.06.2009

    le soucis jean avec ce genre d’argument, personne ne fait avancer les choses.
    on dirait des gonzesses qui se crèpent le chignons pour savoir à qui c’est la faute pendant que la maison s’écroule!!!!
    Et je vais te dire que si ça a fait bouger 2 personnes voire plus moi je prend.
    tout le reste je m’en contre fous grave. Parce qu’encore une fois, tu peux discuter de la forme autant que tu veux critiquer qui tu veux, pendant ce temps là tu fais rien.

    Par Jean le : 10.06.2009

    @lusky
    Tu prêche à un convaincu qui fait tout ce qu’il peut (depuis 10ans) pour éviter de polluer, et qui mange du vrais bio sans OGM… et je ne fais rien?
    C’est juste que quand tu dis « tout le reste je m’en contre fous grave » ça me fait vraiment pitié… Il y à encore trop de monde qui « s’en contre fous grave » des vrais problèmes sur cette belle terre! Tu n’aime pas que je critique la forme… mais ce que je critique c’est le fond, le vrai fond du problème!
    Y’A T’IL UNE VRAI VOLONTE DE CHANGER LES CHOSES PAR CEUX QUI DECIDENT?
    Tu va me dire que tout si tout le monde s’y met…et blablabla… depuis quand les moutons décident ? Depuis la révolution ? !! lol !!

  • Par Ewinnd le : 05.06.2009 repondre au commentaire

    Il y avait même 3 films dans la série des qatsi. http://fr.wikipedia.org/wiki/Trilogie_des_Qatsi

    Par Senkha le : 05.06.2009

    La Trilogie des Qatsi reste, les calendriers YAB ( Produit sur du papier EcoResponsable?) disparaissent au fil des ans…

    Par ludql le : 05.06.2009

    Bonjour,
    Même si je ne suis pas tout à fait d’accord avec le ton de l’article moi aussi, je voulais quand même vous remercier de rapeller à la mémoire de tous le monde ces films merveilleux que ce sont Baraka et Koyaanisqatsi. Des films avant-gardiste et d’une qualité exceptionnelle. HOME n’est pas vraiment un film et c’est aussi là tout son interet. Si Baraka et Koyaanisqatsi n’ont pas rencontré l’écoute qu’ils méritent, c’est peut être car ils sont moins facile d’accés pour le plus grand nombre. YAB à au moins le mérite de vulgariser au maximum le sujet de l’écologie, la planète….. aprés la qualité n’est peut être pas au RDV mais ce n’est pas non plus le but.
    Faire passer le message, agir et impliquer l’entourage !!!

    Par Jean-no le : 08.06.2009

    @ludgl: Les films de la trilogie Qatsi ont-ils vraiment manqué de succès ? Ils n’ont pas été diffusés mondialement dans un évènement façon Jean-Michel Jarre, mais il me semble que ce sont des classiques.
    Le dernier, Naqoyqatsi, était un peu moins bon que les autres.

  • Par Flow le : 05.06.2009 repondre au commentaire

    Bon j’ai pas encore vu Home, mais par contre j’ai vu Koyaanisqatsi (et même ses deux suites produitent par Soderbergh et Coppola « Naqoyqatsi » et « Powaqqatsi ») et ce sont avant tout des films de prise de vue (magnifique), des rêveries hypnotisantes…
    Ils n’ont pas vocation à être éducatif ou informatif au contraire du métrage de YAB qui semble foisonner d’infos (peut être même un peu trop visiblement). Ces films étant en plus sans dialogues et sans construction narrative « classique » on ne peut pas dire qu’ils soient destinés au grand public… Bref, il ne faut donc pas comparer ce qui n’est pas comparable. Votre billet M. Romain ( je vais pas me hasarder à tutoyer sur ce coup-là) me rappel la pire forme de critique de cinéma : celle qui utilise la dérision facile comme arme argumentative (tout le début de l’article en outre) mais qui n’apporte, en définitive, rien de pertinent à part une vague amertume dont on ne comprend pas très bien d’où elle vient.
    Que vous trouviez le dispositif cinématographique des films de la trilogie qatsi plus intéressant, ou que le battage médiatique fait autour de « Home » soit disproportionné par rapport à ce qui existe déjà je le comprends parfaitement, je pense même adhérer à ça.
    Mais de là à dire que les films de YAB et de Gore n’ont pas droit de cité parce que « arrivant trop tard » ou « surfant sur une mode », c’est facile et cynique.
    Le film de YAB est certainement un peu démago, esthétisant, redondant et franchement, c’est pas grave, on s’en fout, tant mieux même ! L’essentiel c’est qu’il touche un maximum de gens, et qu’il les intéresse un minimum aux problèmes environnementaux. Car contrairement à ce que l’on dit, je ne pense pas que l’opinion publique soit encore suffisamment mobilisée face à l’urgence écologique (je m’inclus là-dedans). Une petite piqûre de rappel ne peut pas faire de mal. C’est même assez salutaire je trouve.
    Sinon félicitation pour vos autres articles (surtout « les cinq paliers de l’actualité »), parce que celui-là : beurk !

    Par Guillome.Barberà le : 06.06.2009

    Grand fan de votre équipe, je rejoint malgré tout beaucoup de choses dites ci dessous : Beurk !
    Criticable, surement mais je ne suis ABSOLUMENT pas d’accord avec vous !

  • Par ludql le : 05.06.2009 repondre au commentaire

    oups je me suis loupé pour laisser le commentaire… dsl :p

  • Par YABYABYAB le : 05.06.2009 repondre au commentaire

    Bon, vous avez les mêmes analyses que la Décroissance sur YAB, surprise.

    Autre éco-tartuffe : Hulot, lui, il a sa pétition : http://www.pacte-contre-hulot.org/

    Il y a aussi un petit film, pas (du tout) top sur la diction, mais contenu intéressant.

    Par Flow le : 05.06.2009

    M’enfin ils sont surtout plus anti-capitalistes qu’écologistes ces gaillards… Et même si l’argumentation peut être pertinente par moments, quelles sont les solutions proposées ??
    « La crise écologique n’est qu’un aspect de la crise social et politique que nous vivons » WTF?? L’écologie et une priorité vitale, pas un simple « aspect » social ou politique !!
    « Nous n’avons rien contre Nicolas Hulot lui-même… » WTF bis!!! Pourquoi faire un site intitulé « pacte contre Nicolas Hulot » alors ??

  • Par Beniche le : 05.06.2009 repondre au commentaire

    On peut dire ce qu’on veut question éthique et compagnie, reste que ce film est une merde qui n’a réussi qu’à m’endormir. La voix de YAB est un opiacé terrible.

    Par jul13520 le : 06.06.2009

    On ne dit pas « ce film est une merde » mais « ce film ne m’a pas plu ». Et tant qu’on y est, essaie d’en faire autant pour faire bouger les consciences, à moins que tu sois dans la démarche « après moi le déluge » et dans ce cas là tu ne vaux pas mieux que les gens que tu critiques.

  • Par Romain le : 05.06.2009 repondre au commentaire

    L’article tenait plus à mentionner Koyaanisqatsi qu’autre chose. Ceci étant, je ne comprends pas l’intérêt d’un film comme Home parce qu’Une vérité qui dérange est déjà très didactique et claire sur le sujet et que dépenser des millions pour faire des films sur des problématiques qui sont maintenant bien connus me semble une perte d’argent (après tout, si Pinault – qui finance en grande majorité le film – voulait tant faire un geste pour la planète, pourquoi n’a-t-il pas soutenu une société qui travaille sur un modèle d’énergie écologique ?).
    Sinon, Koyaanisqatsi est un très chouette film sur un sujet similaire et je me permets de ne pas être d’accord avec Flow parce que je trouve justement que ce film a un véritable propos – contrairement à Baraka qui, lui, est effectivement une succession de belles images mais c’est bien tout.
    Et puis, juste pour finir (après, je vous laisse tranquille), je ne pensais pas avoir écrit que ces gens « surfaient sur la mode », au contraire Arthus-Bertand est très certainement franc dans son engagement écologique tout comme Al Gore, d’ailleurs. Ma mention sur la « reconversion » après sa perte aux élections à l’écologie fait mention à un épisode de South Park sur le sujet.
    Enfin voilà.

    Par Gesk le : 05.06.2009

    Je suis pas vraiment certain qu’on puisse parler de franchise de la part d’Al-Gore. Son film et ses apparitions (il fait des sortes de présentations powerpoint sur le même thème) sont une petite pompe à fric bien rodée. Alors certes, il est peut être sincère, mais pour lui c’est probablement pas désintéressé.

    Par Romain le : 05.06.2009

    C’est plus ou moins ce que montrait l’épisode de South Park avec Al Gore qui venait dans la ville pour faire sa présentation. Mais je ne savais pas qu’il s’en servait comme pompe à fric. Donc, son engagement, c’est probablement de l’opportunisme caritatif.

  • Par tigouane le : 06.06.2009 repondre au commentaire

    Sarcasmes, critiques les français toujours à râler, à se plaindre, jamais content…
    Si le sujet est connu de tous, pourquoi personne ne se bouge le cul?

    Profitez, bientot ce sera de jolies images de morts et d’une planete morte que vous aurez… vu du ciel!

  • Par jul13520 le : 06.06.2009 repondre au commentaire

    Déjà qu’on avait eu un mauvais article sur les européennes, maintenant on a un mauvais article sur l’écologie. Si vous teniez tant à caser ce film (Koyaanisqatsi – dont je viens juste d’apprendre l’existence) il y avait certainement d’autres manières, votre second degré habituel tourne ici un peu au vinaigre.
    Pour ma part je pense que Y.A-.B. est ses collègues ont raison de sortir régulièrement de nouveaux films/livres/etc. sur notre planète et les dangers que nos sociétés lui font courir ; de même qu’une campagne publicitaire, un film « éducatif » a une durée d’impact limitée (environ 2 ans). Les films de Y.A-.B. ont un fort retentissement vis-à-vis du public, plus souvent le message sera répété, mieux il sera entendu, analysé, compris et mis en application (cf. les campagnes de la sécurité routière, pour ne citer que cet exemple).
    Ensuite, on pourrait débattre longtemps sur les servers qui ne sont pas écolos (mais l’ordi que vous avez devant vous ne l’est pas non plus), sur les dvd qui ne sont pas écolos (mais votre télé/projecteur et votre lecteur dvd ne le sont pas non plus), sur la voix-off qui hérisse le poil de certains (pétez un coup ça vous détendra, éteignez le son de votre téléviseur et mettez-vous un CD de classique si ça vous dérange tant que ça … tout le monde n’a pas le talent de Dussolier pour jouer les voix-off), sur le fait que le film sort « trop tard » (mais dans ce cas là autant continuer à polluer et polluer encore plus, puisque de toute façon on va tous mourir asphyxiés – et dire qu’il ne nous reste qu’un peu moins de 80 mois pour inverser la tendance avant que les changement climatiques ne deviennent inéluctables … mais en 80 mois on peut en faire des choses, sous réserve de ne pas rester coller devant sa TV et d’agir en conséquence au lieu de critiquer tout ce qui bouge), on pourrait débattre sur tout cela mais je pense qu’avec un peu de recul, ceux qui ont lancé ces critiques hâtives à chaud se rendront compte de leur erreur et pondéreront leur discours (ou pas, après tout personne n’est parfait et moi-même qui me permet de vous faire la leçon je ne suis pas exempt de toute critique, simplement je respecte le travail ce ceux qui se bougent pour notre planète – et finalement pour nous – car le temps et l’argent qu’ils ont mis dans ces projets aurait pu se perdre en de stériles colloques réunissant des « gens d’la haute » qui savent déjà tout ce qu’on va leur dire et qui s’en fichent royalement, par exemple).
    Enfin, j’aimerais revenir sur la première critique que j’ai formulé, concernant d’une part l’article sur les européennes et d’autre part cet article là. Pour le premier, il n’est pas entièrement mauvais, le départ est même très bon, et tout à fait dans la ligne éditoriale de BBB, c’est la suite (quand ça vire à l’analyse politique sans fondements réels) qui me dérange plus. Quant à ce article, l’intention est bonne, il m’a fait découvrir un film (que je vais m’empresser de regarder) mais la forme est peut-être mal choisie. Taper sur les ambulances, surtout quand elles ne sont pas honnêtes, dans notre monde politiquement correct, ça relève de l’exploit et parfois c’est très drôle … mais taper sur une ambulance qui vient à notre secours c’est un peu comme l’imbécile qui regarde le doigt alors que le sage montre la Lune.

    Par Romain le : 06.06.2009

    Je n’ai pas forcément le temps de reprendre chaque argument, je vais essayer d’être bref (trop tard).
    Je sais, nos ordinateurs, nos télés et même une requête Google ne sont pas éco-responsable. Mais je prends pas mon hélico pour faire le tour de la planète et pour le démontrer. Je le sais, j’agis en conséquence.
    Plutôt qu’un énième film avec de belles images qui pointe l’homme comme le grand méchant, pourquoi pas un film qui nous montre comment s’améliorer, quels sont les bons gestes à avoir (surtout quand le film s’achève par une phrase comme « qu’attend-t-on pour agir ? ») ? C’est moins glamour mais peut-être plus utile ?
    Il est de toute façon hors du ressort de l’individualité de stopper le réchauffement climatique. Trions nos poubelles, limitons l’utilisation de l’électricité, mangeons des fruits et des légumes de saison, tout cela est très bien, mais ça ne changera pas la fuite en avant de l’industrie ou du transport. Je veux dire : c’est quoi le concept du film Home ? Tous, on part s’enchaîner aux arbres d’Amazonie pour stopper la déforestation ?
    N’est-ce pas plutôt des actions comme le traité de Kyoto (et le futur traité qui va le remplacer) qui peuvent permettre un changement mondial du comportement humain ? Encore que, je me dis qu’il est toujours difficile de réclamer aux pays émergents de ne pas polluer après que tout l’occident s’est goinfré des ressources de la planète pendant des centaines d’années.
    Quant au « si on ne fait rien, nous allons tous mourir », je me dis que c’est bien, chaque époque, chaque semaine, chaque jour a le droit à son eschatologie. Aujourd’hui, c’est l’écologie, demain ce sera l’arme nucléaire en Corée du Nord, en 1999, c’était le météorite de Paco Rabanne et ainsi de suite.
    Finissons – c’est déjà trop long – je lis dans votre commentaire : « on peut en faire des choses, sous réserve de ne pas rester coller devant sa TV et d’agir en conséquence au lieu de critiquer tout ce qui bouge ». Filez-moi dix millions d’euros, j’ai une super idée pour faire un film qui sortira dans deux ans (celui de YAB sera obsolète puisque sa durée d’impact n’est que de deux ans) qui fera comprendre aux gens l’importance d’agir. Il restera alors 56 mois et on peut en faire des choses en 56 mois !
    (PS : concernant la qualité de mon article, j’ai bien compris, là, pas de problème, j’ai pas regardé le doigt sur cette partie du commentaire).
    (PS 2 : on peut lire des choses bien plus méchantes sur le sujet, d’ailleurs, ici chez Fluctuat ainsi que dans les pages Rebonds de Libération de jeudi dernier où il y a un très bon article sur le sujet écrit par Iegor Gran (« Home ou l’opportunisme vu du ciel ») qui critique vertement le parti pris d’Arthus Bertrand de ne donner aucun crédit aux réalisations humaines (je cite « Tous les Homère, Newton, Brunelleschi du monde ne sont rien à côté de la beauté sauvage d’une chute d’eau. La civilisation peut aller se rhabiller devant un éléphant gabonais galopant dans la brousse »).

    Par lusky le : 08.06.2009

    merci jul13520

    Par BamBou le : 08.06.2009

    Romain : « Mais je prends pas mon hélico pour faire le tour de la planète et pour le démontrer ».

    Il faut noter que chaque kilomètre fait en hélicopter est compensé par une donation à des organismes écolo. Alors certes ce n’est pas la panacé mais il me paraît difficile de faire un reportage sur la planête à vélo. Parce que le vélo c’est vachement écolo mais se trimbaler un cameraman pendant 2 ans le porte bagage… merci.

    Je trouve ta critique facile romain. En France on connait le tri sélectif mais il ne faut pas oublier qu’on fait partie des exceptions mondiales. Nous n’avons pas tous conscience du réchauffement climatique, alors avant de faire « un film qui nous montre comment s’améliorer, quels sont les bons gestes à avoir » il faut s’appliquer à expliquer au plus grand nombre la problématique.

    Tu as vu un film qui s’appelait Koyaanisqatsi, tu as conscience du danger qu’on cour, tant mieux. Mais avant « Une vérité qui dérange », on ne peut pas dire qu’il y ait eu beaucoup de films qui aient sensibilisé le grand publique. Alors Y.A.-B. il a pas forcément tord de le rappeler.

    Je risque d’être cru, mais je trouve ton article condescendant, en clair tu cherche des arguments plus ou moins valables pour dire : Moi je connais un film de 1982 vachement bien, et tout le brouaha autour d’un film grand publique c’est pas pour moi! C’est cool pour toi, mais c’est pas parce qu’on a vu, par exemple, Metropolis qu’on peut cracher sur tout ce qui attrait à Matrix.

    Par Flow le : 08.06.2009

    Entièrement d’accord avec BamBou ! je dirais même que deux films grands publics sur l’écologie c’est excessif, par contre le combo Yamakasi/ Pute/ Audi/ Banlieue on en redemande :)

    Le problème de tout ça, je pense, vient du fait que les détracteurs du film contextualisent à outrance ce qui entoure le métrage (Pinault et Besson qui produisent et financent, YAB qui devient un animal médiatique et politique de plus en plus élaboré etc.)
    MAIS – et je pose cette question aux « Home sceptiques » – pouvez-vous remettre en question ne serait-ce qu’une seule des données énoncées dans le film ? Pensez vous que les gens n’ont vraiment rien appris à son visionnage ? Si votre réponse est « non » alors ce film sert définitivement à quelque chose, alors ce film est utile…
    Arrêtons d’être naïf, tout n’est pas noir ou tout blanc. Il n’existe pas d’entreprise philanthropique de grande envergure qui ne cache pas dans sa création quelques « faiblesses » morales. En cherchant bien on trouve toujours…
    Comme pour beaucoup de gens qui prennent ce genre d’initiative, YAB a dû composer avec des moyens certainement discutables pour faire son long métrage. Ne serait-ce que parce que c’est un film justement, et qu’un film, rappelons le, est aussi le produit d’une industrie.
    Pour ma part, je pense que dans ce cas précis, la fin justifie les moyens.

  • Par John Hill le : 06.06.2009 repondre au commentaire

    « C’est donc ça, après tout, le véritable problème de Home : le film arrive trop tard, après la bataille, au moment où l’heure n’est plus au constat mais à l’action. Yann-Arthus Bertrand et Luc Besson seraient-ils les nouveaux Satanas et Diabolo de l’écologie »

    Je dirai plutôt que c’est Koyaanisqatsi qui arrive en avance. Un aspect visionnaire dans l’euphorie des années 80. Et puis, si ca peut permettre à quelques un de se bouger, cela ma parait pas trop tard.

    Il n’y a, certes, pas de voix-off dans Koyaanisqatsi, mais philip glass, par ses musiques pendulaires et hantantes assure une émotion bien plus forte. (cf. les 5 minutes finales de chute de la fusée)

    Sans aucune données scientifiques de déclin de la terre, sans prise de conscience générale à l’appui, et avec 20 ans d’avance; Koyaanisqatsi arrive à nous faire comprendre la même chose.

    Home c’est juste l’explication pour les attardés, et l’occasion de blanchire une multinational (PPR), et de la verdire en groupe pro écolo. Toujours efficace en temps de crise.

  • Par Romain le : 06.06.2009 repondre au commentaire

    Evidement Home est très loin d’être révolurionnaire, on pourrait aussi citer le film La Forêt d’émeraude de Boorman en 85 dans lequel il y a de belles images, une morale et en cadeau un sénario… Oui parceque la voix off de yann arthus bertrand pendant tout le film est ni original car le discours qu’il tiens tout le monde l’a entendu cent fois. Ni très « éfficace » pour faire bouger les choses à mon gout. En effet l’initiative de ce film est très bien (enfin tout l’argent venant de PPR et Luc besson c’est un peu ironique). Mais fait culpabiliser M.Tout-le-monde sans plus d’explications. Rien de politique, rien d’économique ça gacherai trop le film qui, on peut le dire, est magnifique, Yann arthus Bertrand est doué pour ça : Prendre de belles images.

  • Par erwan le : 06.06.2009 repondre au commentaire

    C’est pour ca que j’ai quitte la France et que je ne pense pas revenir de si tot.
    Critique pour critiquer. La forme avant le fond.

    Je reste aux US et j’essaie de changer les choses de l’interieur.

  • Par silvergroover le : 06.06.2009 repondre au commentaire

    Il est vrai que Baraka reste sublime mais sans rien derrière (et parfois ça suffit, pourquoi cette volonté de toujours diffuser un message, on peut pas juste apprécier les belles choses parfois ?). Koyaanisqatsi était aussi intéressant mais véhiculait un message. Quant à l’oportuniste Al Gore et sa pantalonade « Une vérité qui dérange » c’était vraiment bouleversant de connerie et surtout pas crédible pour un sou de la part d’une oportuniste et d’un imposteur pareil. Il a fait quoi du temps de sa vice-présidence ?

  • Par Dexter le : 06.06.2009 repondre au commentaire

    Un article qui déchaîne les passions apparemment !
    Moi j’ai regardé ça avec des potes, des bières et des cacahuètes.
    Conclusion : au bout de pas mal de bières, on sais plus trop ce qu’on voit.

    « Mais c’est quoi ça ? un fleuve ? du sable ? Incline ta caméra bordel !!

    Divertissant, démago, mais sans plus, en effet.

    Par skaaks le : 08.06.2009

    …et tes bières… j’espère qu’elles venaient de productions locales, que le verre était recyclé et que tu as pas jeté les canettes avec le reste dans ta poubelle !!!
    …et tes cacahuettes… surement pas produites près de chez toi… tu connais le coup en avion pour importer les cacahuetes? c’est pas du ryanair ni du easy jet !!!
    …et tes potes…. nan désolé j’ai rien sur tes pôtes…
    Bouuuhhh !!!!

  • Par n@ya le : 06.06.2009 repondre au commentaire

    L’initiative est tout de même à saluer.
    Tout comme faire tourner d’autres docu au moins aussi important : un début de liste ici : http://www.ici-orbits.fr/2009/06/05/home-besson-documentaires-visionner/

  • Par Chocopanda le : 06.06.2009 repondre au commentaire

    YAB travaille avec Luc Besson. YAB travaille avec l’Empire.

    Par Infrekentab le : 06.06.2009

    Il est, de plus, interdit de distribuer ce film…copyright EuropaCorp oblige…des fois que trop de gens puissent le voir..on sait jamais…ce serait ballot

    http://www.infrekentab.com/2009/06/06/home-de-yann-arthus-bertrand-le-film-planetaire-libre-pas-si-libre-de-luc-besson/

    Par Pierre le : 06.06.2009

    Est-ce qu’un jour on va arrêter d’intellectualiser et de polémiquer sur tout juste pour se sentir exister ?

    Par Chocopanda le : 10.06.2009

    Présentement nous énonçons des faits ce me semble. Enfin je parle pour moi du moins. ;)

  • Par Alex le : 06.06.2009 repondre au commentaire

    Je suis d’accord sur le fond, mais l’ecologie c’est comme tout, il faut des piqures de rappel fréquentes pour sensibiliser progressivement. On ne change pas les mentalités en 1h30, à part peut être en traumatisant les gens…
    En conclusion je pense que c’est tout de même une bonne chose pour la planète ce genre de film, même si plus que le citoyen lambda, c’est les figures politiques et les capitaines d’industries qui détiennent le vrai pouvoir de changer les choses.

  • Par aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa le : 06.06.2009 repondre au commentaire

    Juste histoire d’apporter mon rain de sable:
    Ce qui me tue, ce sont les remarques du genre « au moins ça permet de faire prendre conscience aux gens », « ça peut pas faire de mal », ou encore « si il le fait pas, qui le fait? ».
    On nous bassine à longueur de journées sur l’importance d’être écolos, de bouffer vert, de s’habiller vert, de travailler vert, de VIVRE VERT, les grandes enseignes ne jurent plus que par le lin et autres textiles prétdentuement écolo-friendly, même les supermarchés (jusqu’ici temples du consumérisme idiot et irrespectable) se couvrent de vert et de dessins à la con qui nous tutoient tout le temps (moi aussi, je trouve ça insupportable!).

    Il y a ça, il y a le grenelle de l’environnement, il y a les plans de relance écolos, en tout ça fait un ensemble énorme qui nous mattraque les même slogans à longueur de temps, et Môssieur YAB vient maintenant nous voir la gueule enfarinée nous expliquer qu’on est pas assez conscients de la merde dans laquelle on est?????

    Et si on parlait de la VRAIE ecologie? Si on remettait nos ours polaires au placard, nos pinguins et autres « il faudrait trois planètes pour continuer comme ça », pour aborder les VRAIS problèmes? Par exemple (à tout hasard, hein): Kyoto, les pays émergeants, et tout le bordel? Putain Romain je suis totalement d’accord avec toi, personnellement je suis pour une écologie moins omniprésente mais plus ancrée dans la réalité des faits, moins dans les slogans marketing mais plus dans les actes politiques. Ce genre de film, avec ses images dégoulinantes de bons sentiments, ça me fait gerber. YAB n’aura pas une minute de mon attention.

  • Par fghdfrh le : 06.06.2009 repondre au commentaire

    YAB n’est pas le premier à avoir copier Koyaanisqatsi, la ba de GTA 4 l’a fait avant: http://www.lesjeuxvideo.com/videos-213.html
    d’ailleurs en parlant de ça , j’aimerais bien le trouver quelque part ce film , il n’est dans aucune des mediatheques de chez moi , et introuvable sur le p2p (ce qui d’ailleurs me ferait cuire dans l’huile bouillante par Albanel)

  • Par Pierre le : 06.06.2009 repondre au commentaire

    Est-ce qu’un jour on va arrêter d’intellectualiser et de polémiquer sur tout juste pour se sentir exister ?

    Par gromain le : 08.06.2009

    j’en retiens :
    – oui l’écologie c’est important, faisons le maximum sans pour autant ne pas allumer le matin et se prendre le coin de la table de nuit
    – oui le film de YAB est chiant, téléchargeons tout europacorp et allons au ciné voir le reste
    j’ai tout bon ?

    Par Romain le : 08.06.2009

    Nickel. Tout juste.

  • Par Sylvain le : 06.06.2009 repondre au commentaire

    Depuis que j’ai vu Home, je prend les transports en commun et je trie mes déchets.

    Non, sérieux, j’ai pas regardé Home, mais le reste est vrai.

    Au fait, il était comment le Champ de Mars après la diffusion ? Niveau gobelets en plastique et papier allu des kebabs, je veux dire.

    Par Redo le : 07.06.2009

    J’ai fait la même remarque cynique à une amie qui était sur le champ de mars.
    Elle m’a dit que tout le monde avait tout ramassé et que c’était super propre. :o
    Enfin ça les empêchera sans doute pas de recommencer à jeter leur papier par terre le lendemain, mais bon…

  • Par Mopi le : 07.06.2009 repondre au commentaire

    Ce film n’est pas destiné aux écolos ou aux convaincus.

    Et si on ne fait que des films pour les écolos (il faut quand même être déjà intéressé par le thème pour aller voir le film d’al gore ou « nos enfants nous accuseront ») on n’atteint pas de nouvelles personnes.
    Et on se retrouve avec des gentils écolos et des méchants pollueurs en 4×4.

    Sauf que c’est pas une question de gentils et méchants.
    Il s’agit de faire adhérer un maximum de gens à la question écologique.
    Donc il faut parler au propriétaire de 4×4

    J’ai trouvé intelligente la démarche de YAB. Il fait simple. Il fait du joli. Il parle de « consommation ». ça va, ça ne fait pas peur, il veut pas faire la révolution, on a encore le droit d’acheter des sacs gucci puisqu’ils sponsorisent.
    Bref il utilise un moyen de parler qui touche une population qui, généralement, n’est pas intéressée/ciblée par les mouvements écologiques.
    Ils ne vont pas jeter le 4×4, mais ça va peut être être une porte d’entrée dans les discussions à table ou devant la machine à café…
    je caricature à mort la cible hein ;)

    Donc Romain, je pense que vous ne faites absolument pas parti de la population qui peut être touché par ce type de message. Et je comprends moi aussi je trouve cette façon de parler saoulante.

    Cette action est beaucoup plus réfléchie que ce qu’elle en a l’air.

    C’est une publicité d’une heure et demi pour l’écologie.

    A voir si on a des résultats maintenant et ça c’est dur à prédire….

    sinon c’est mon premier com ! j’adore ce site !

  • Par DrMorisset le : 07.06.2009 repondre au commentaire

    mdr
    et très bien vu concernant la référence à Koyaanisqatsi.
    Je rappelle cependant qu’en 1982 y’avait pas de problème de méthane et de vaches qui pètent comme aujourd’hui…

  • Par Zgur le : 07.06.2009 repondre au commentaire

    Salut,

    Je me sens moins seul à avoir fait le rapport avec Koyaanisquatsi – pourtant évident pour ceux quii connaissent les films de Godfrey Reggio.

    Ce qui m’enerve un peu c’est que pas un journ aliste n’a demandé à Arthus Bertrand, ce qu’il pensait de la trilogie des Quatsi !

    Mais bon, les journalistes étaient en mode , faallait pas trp leur endemander.

    Arf !

    Zgur

  • Par eMeRiKa le : 07.06.2009 repondre au commentaire

    Il y a encore tellement de gens qui ne sont pas concernés par l’écologie et le développement durable qu’une piqure de rappel ne fait pas de mal.

    Personnellement je n’ai pas vu ce message nature=bonne, homme=méchant, mais plutôt que nous surexploitons nos ressources naturelles et que plus personne ne peut dire que le réchauffement climatique n’est pas d’actualité.

    En gros ce que nous savons mais qui ne nous empêche pas de ne rien faire.

    Cest dommage de voir tant de critique autour de ce projet, autant le green washing de PPR et de Luc Besson me donne envie de gerber, autant le message du film me semble clair et bien expliqué.

    Maintenant il est tellement plus facile de critiquer que d’agir…

  • Par Maxime le : 07.06.2009 repondre au commentaire

    Une conference de Jean-Marc Jancovici :

    Jean-Marc Jancovici – La contrainte Carbone. Implication économique pour les prochaines décénies.
    http://storage02.brainsonic.com/customers2/entrecom/20080227_Spie/session_1_fr_new/files/index.html

    On l’aime ou on l’aime pas mais ça change des images neuneu du c’etait mieux avant… On ne peut simplement plus etre « comme avant ».

    La au moins on a une idée du mur qu’on va tous se manger.

  • Par Alexandra le : 07.06.2009 repondre au commentaire

    Oui enfin là ça devient ASSOMANT. Trop de documentaires, trop de « attention au développement durable =D », mais rien ne se fait.
    Alors Home, c’est cool, c’est gentil, c’est un film qui fait parler de lui… Tiens, d’ailleurs, en regardant les bulletins de vote, l’autre jour, y’avait une liste soutenue par ce très cher YAB (écolo’).
    Alors personnellement, je ne sais pas trop quoi en penser, mais c’est pas franchement positif.

  • Par benoît le : 07.06.2009 repondre au commentaire

    J’y étais!! à cette fameuse diffusion en plein air, tous ces gens qui n’en avaient rien à foutre de l’écologie et qui applaudissaient des deux mains le « faaahaaabuleux » travail de YAB. mhhh il me semble qu’on a finit par applaudir à peu près toutes les marques de fringues qui pourrisent les sols d’inde et d’afrique à grand coup de culture industrielle et qui affament la populace. D’ailleurs il faut arrêter avec ces histoires de changer les consciences et lutter contre le grand capital, si on se dit « écoresponsable », ce qui n’est pas mon cas, on arrête d’acheter des fringues, on arrête de prendre sa caisse, on arrête de manger (car nous ne mangeons même pas trop nous allons juste bien), on restreint les naissances et on fait de la recherche scientifique EN ENERGIE, et on éteint son ordinateur, c’est pas 3 golfeurs milliardaires qui polluent la planète, mais bien 6 milliards d’étourdis qui veulent gravir l’échelle sociale. Alors il y en a beaucoup là avec une conscience qui peuvent encore traiter les autres de bobos? Effectivement ce film est lisse et pire que ça, il montre des belles images pour dénoncer l’horreur, je ne suis pas sûr que les gens aient saisi. d’ailleurs je suis sûr du contraire, puisqu’une récente étude d’opinion montre que XX% (me souviens plus mais c’est du genre + de 70%) des gens pensent que l’état de la mer s’améliore…mon dieu.

    Et puis à part avec des panneaux solaires l’électricité est toujours produite par des dynamos, reste à voir ce qui les fait tourner.

    Alors merde, le jour ou vous n’aurez plus rien à manger venez pas me dire que je suis un vilain aigri fanatique.

  • Par Pipo le : 08.06.2009 repondre au commentaire

    Pôvre YAB, pôvre hère qui brûle des tonnes de kérozène pour nous dire que nous devons faire attention à notre terre …. pôvre imbécile vénal !!!Votre texte

  • Par Jean-no le : 08.06.2009 repondre au commentaire

    Le chef’op de Koyaanisqatsi a réalisé quelques années plus tard le film Baraka, que je trouve pour ma part plus abouti… Home bégaye pas mal (et reprend certains plans précis de Baraka), c’est certain. Et quelle pub pour le groupe Pine au, qui s’offre une image écolo (décliné en tee shirts, sacs, chaussures, chez Gucci, YSL, etc, sous le label « Home » bien sûr) diffusée planétairement de manière gratuite, comme toutes les publicités.
    Pour ma part, j’ai trouvé le film un peu raté, malgré l’aspect somptueux des images

  • Par Jean-no le : 08.06.2009 repondre au commentaire

    Une autre chose : je pense que votre petite pique concernant Al Gore est un peu injuste. C’est un politique (je le découvre après coup en lisant ses écrits) de premier plan, extrèmement visionnaire, qui a axé sa vice-présidence sur deux préoccupations : le « numérique » et l’écologie, qui lui ont toujours semblé liées.

  • Par lusky le : 08.06.2009 repondre au commentaire

    en tout cas, on peut conctater qu’avec vous, on est dans la merde en tout cas!
    see you in hell!

    Par lusky le : 08.06.2009

    un peu lourd mon « en tout cas » ^^

  • Par Green Velvet le : 08.06.2009 repondre au commentaire

    Il est vrai que les collusions entre besson pinault et yab sont assez révélatrices de la vague sur laquelle il faut surfer pour faire du fric (et qui tend à se développer) cependant nous savons tous que le modele de croissance actuel devra être remis en cause tout simplement parce qu’il est périmé, tout comme ceux qui les portent. Bien sur ce n’est pas en un jour, une election, mais avec de l’acharnement, de la volonté et un projet que ce changement peut être affirmé.
    J’ai le sentiment que la (r)évolution à laquelle nous allons être confrontés fait ses premiers pas en ce moment et que son acceptation et sa compréhension vont croitre.
    Ce projet, à force de discussion, de débats d’idées et non de débat d’image, va finir par réunir la gauche car finalement de l’extrème gauche au ps, chacun à une idée plus ou moins affirmé du besoin de changement de modèle de vie, et ces groupes politiques vont s’appercevoir que prendre en compte l’impact écologique de chacun pour tout peut etre l’outil directeur du seul projet réellement innovateur. Je pense donc à une réunification de la gauche à venir. De plus ce projet à l’avantage d’être l’utopie concrète et porteuse d’espoir que les gens « de gauche » ont besoin pour se battre.
    Par ailleur il est probable que les conservateurs au pouvoir ont conscience de cela (est-ce la cause de la main base sur l’économie( bouygues bolloré + caisse d’épargne, la poste, france telecom peut etre edf et surmement bien d’autre à venir) par un groupe de dirigeant politiques et industriels afin de contrer et minimiser leur déroute certaine. Et cela, bien sur , en créant le mirage que ceux sont eux les vrai réformateurs, à grand coup de médias, démago, conservateur donc pathétiques. Cependant, je pense qu’il n’arriverons pas à porter le projet de changement radical de notre mode de vie car il est contradictoire avec leur ligne politique, leurs objectifs de pouvoir et d’enrichissemement personnel, avec eux. Je pense donc et j’espère qu’un déclin des conservateur est « imminent » (5-15ans) et à une réunification forte des idées réformatrices. En ce cas je redoute une résurgence des pseudo politiques identitaires, nationalistes, populistes (c’est déja le cas, le fait à la déprime générale et au monopole de l’espoir que provoquent les conservateurs auprès d’une forte massse de population.

    Mias revenons à ce film, c’est un élément possiblement déclencheur d’une mutation nécesssaire, soyons joyeux c’est un film et non une catastrophe. Et bien qu’il soit porté par des gens plus ou moins douteux son effet peut réel donc ne le donnons pas au cochon des maintenant.

    Sur ce, verdissons et action car l’évolution de l’humanité ne s’est pas arrétée il y a 200 ans en angleterre!!!

  • […] avec PPR, bouh le Bilan Carbone du film, bouh YAB il fait de la thune avec du déjà-vu (chez BienBienBien et Neomansland, avec 2 films différents -que je ne connaissais pas). Il faut dire que c’est […]

  • Par sol le : 08.06.2009 repondre au commentaire

    Oh mais j’y pense.. et si on se suicidait tous puisqu’il est trop tard ??? Ah ben non, j’suis bete, on est déjà en train de le faire et on palabre encore sur la forme d’un message plutot que sur son fond ! Autant pour moi…

    Et si on mettait l’energie de nos critiques à changer et bouger plutot ? Ah ben non, j’suis rebete, il est trop tard…

    Ps : c’est aussi Philip Glass la musique de Koyaanisqatsi, so what ?

    Par Moogs le : 09.06.2009

    Non moi je suis pour qu’on se suicide tous.
    A l’arme blanche, c’est plus écolo.

  • Par Poney le : 08.06.2009 repondre au commentaire

    A force de vouloir être vendeur et être lu, BBB est (encore) à côté de la plaque. J’aime bcp BBB mais les erreus de jugements et les critiques faciles reviennent vraiment trop souvent…
    Sans vouloir polémiquer, vous hurlez avec les loups dans un même élan colelctif. A l’opposé des pro-écolos post-urbains de la dernière heure, enfin vous les appelez comme vous voulez, vous vous situez en plein dans le coeur des « antis », des critiques…
    Si vous pensez que YAB joue les cassandres, ne vous croyez vous pas sorti de la cuisse de Jupiter ? :o)
    Allons, allons, un peu de recul, d’humilité et un débat d’un niveau un peu plus élevé svp…

    Par Chocopanda le : 08.06.2009

    Euh ouais. Grave.
    « Je pense qu’il faut recentrer le débat et poser les vraies questions. »

  • Par Toulousaing le : 08.06.2009 repondre au commentaire

    Je vous trouve bien complaisants avec la médiocrité de ce film hippie. Ces saletés d’écolos feraient bien de retourner fumer des joints et jouer de la guitare en Corée du Nord, pour voir comment ça fait.

  • Par laurent lefrancois le : 08.06.2009 repondre au commentaire

    Effectivement, faire un article de cette teneur, vous auriez du rester couché ce matin. Ce n’est un pas énième film qui arrive trop tard, le côté « prise de conscience » est toujours d’actualité. Vous croyez vraiment que tout le monde fait attention à être écolo aujourd’hui ? non.
    Aussi bien chez les jeunes que chez les anciens, beaucoup se foutent complètement d’agir pour la planète, alors si un film comme celui-ci peut éveiller une conscience, faire changer un comportement, c’est toujours ça de pris.
    Alors oui, le film est sur DVD, hébergé sur des serveurs qui polluent mais il faut arrêter deux secondes les conneries: c’est l’hopital qui se fout de la charité. En raisonnant ainsi, alors ne parlons plus du tout d’écologie puisqu’il faut passer par les médias: La télé ça pollue, la presse écrite aussi, internet aussi…Mieux vaut s’abstenir pour préserver l’environnement !
    Et quand je vois des commentaires du genre « financé par Pinault, un des plus gros pollueurs de la planète », même remarque que précédement, et puis vous en connaissez vous, des grosses fortunes qui se sont faites en produisant de l’air pur et des zolis fleu-fleurs ?
    Soyons réaliste, il y encore du boulot pour l’écologie et ça ne se fera pas en un jour.
    Personnellement, j’approuve toute initiative visant à éveiller les consciences sur les problèmes de l’environnement.
    Je m’attendais à mieux de votre part qu’un article trollesque.

    Par Chocopanda le : 08.06.2009

    Justement, c’est toi qui n’a pas l’air de très bien comprendre que d’accepter « toute initiative » ça desservira forcément l’écologie et ce que tu défends.

    Par laurent lefrancois le : 08.06.2009

    Cher chocopanda, sans argumentation, ta phrase est un peu vide de sens…

    Par Chocopanda le : 08.06.2009

    C’est faux. Je n’ai certes pas argumenté, mais ma phrase reste pleine de sens.
    Je serai bref : le fait d’accepter et d’apprécier toute initiative à ce sujet, encourage la médiocrité. Si chacun peut y aller de son petit film ou de sa communication, le message n’en sera que plus brouillé et cela amènera à un trop plein d’informations sur le sujet. Et ce trop plein rendra les gens blasés et donc désintéressés.

    Par laurent lefrancois le : 08.06.2009

    Ah merci, là c’est beaucoup plus clair !
    Effectivement, quitte à me contredire, je serai plutôt d’accord avec toi.
    Hélas, j’ai l’impression que beaucoup de gens sont déjà blasés voir fatalistes. Ceci à défaut et pour l’instant, je soutiens quand même toute initiative parcequ’en fait, soyons réalistes, il y a peu de médiatisation sur le sujet sauf dans le cas de films comme Home et consors.

    Par Chocopanda le : 10.06.2009

    Tu es plutôt d’accord. Je m’en contenterai. ;)

  • Par Flow le : 08.06.2009 repondre au commentaire

    Putaing, y’a plus de commentaires que pour un jeu du jeudi !!
    Romain voulait en fait détrôner Nora !

    Par Chocopanda le : 08.06.2009

    Nul ne la remplacera dans nos coeurs!

    Par Flow le : 08.06.2009

    Oh ça va monsieur je-gagne-une-semaine-sur-deux… :)
    Ou alors c’était ça le jeu du jeudi peut être ? « Smash or defend YAB  » ? Même plus besoin de faire de screenshot on joue directement sur BBB !!! J’ai posté 4 fois, je gagne quoi ?

    Par Chocopanda le : 08.06.2009

    :s
    Ma copine veut que j’arrête de jouer au Jeu du Jeudi. Elle a peur que je me fasse trop d’ennemis…
    Rien que pour avoir vu les Qatsi tu gagnes mon amour.

  • Par JaunMakenro le : 08.06.2009 repondre au commentaire

    Dommage que le billet n’aborde pas les aspect tournant autour du copyright sur le film et donc de l’avenir du film (Besson va (til se faire du fric sur le dos de YAB ?) :
    http://owni.fr/2009/06/06/home-yann-arthus-bertrand-luc-besson/

    (ouai la flemme de lire tous les commentaire poursavoit si ca a été abordé)

  • Par Heloise le : 09.06.2009 repondre au commentaire

    Le regard critique est toujours intéressant parce que la vérité n’est jamais toute blanche ou toute noire, donc merci à BBB pour cette article intéressant et divertissant :) En revanche il serait dommage de critiquer afin de se créer un alibi.
    Les faits sont là, les solutions aussi. On a mis une dizaine d’années à tous acquérir un mobile et à changer nos comportements aux point d’éffrayer papi et mamie, modifier rapidemment nos comportements (déplacement et consommation principalement) n’est donc pas si insurmontable. Tout ne sera pas forcément très « fun » mais cette crainte est-elle vraiment pertinente face aux enjeux?

    Par Chocopanda le : 09.06.2009

    J’ai lu ton article.
    C’est juste pour te dire qu’il existe un site de « l’après-visionnage » normalement. J’ai pas l’adresse et j’ai la flemme de chercher, mais j’ai vu YAB en parler dans une interview. Ou il disait que c’était un site pour se renseigner et aller plus loin, pas pour critiquer, justement.

    Par Chocopanda le : 09.06.2009

    C’était ça je crois :
    http://www.goodplanet.info/goodplanet/index.php/fre/

    Par Heloise le : 09.06.2009

    Thanks Chocopanda pour l’update ;)

    Par Chocopanda le : 10.06.2009

    Eh bien de rien! :)

    Par Poney le : 19.06.2009

    Voila, ça brouille l’écoute…. c’est ça ?!

  • Par Moogs le : 09.06.2009 repondre au commentaire

    au fait, il devient quoi le trou dans la couche d’ozone?

    Par Chocopanda le : 09.06.2009

    Il a été racheté par Luc Besson. Il va faire une trilogie dessus je crois.

    Par Moogs le : 11.06.2009

    Le pire, c’est que ça ne m’étonnerait qu’à moitié…

  • Par LA PRAVDA le : 10.06.2009 repondre au commentaire

    Je casse une bibine dans la bouche du prochain qui dit un mot de travers sur Yannou.
    Grace à lui j’ai pris conscience d’un fait grave: Si on ne fait rien, dans moins de 10 ans on s’extasiera devant un documentaire filmant en macro les larmes de mouettes engluées dans une marée noire en diffusion GRATUITE dans l’emission « c’est mieux que de ne rien faire » de Julien Courbet, avec la voix off moralisatrice de l’écologiste Nagui, le tout financé par Total Fina Elf.

  • Par Eric le : 10.06.2009 repondre au commentaire

    Moi je pense pas que le film ai influencé en profondeur le choix des Français, je pense que les gens s’intéressaient et avaient choisi cette option de voter europe-écologie.
    Le film a du en décider plus d’un à franchir le cap, cela pour moi c’est évident.

    Pourquoi faut-il taper sur YAB ? On lui reproche d’enfoncer des porte ouvertes ? D’être donneur de leçons ?
    Parce qu’il paye l’ISF ? Parce que les Ives-Saint-Laurent and Co ont financé sont film ? Parce qu’il utilise les médias pour diffuser son message et donc faire parler de lui ?

    Je continu dans l’absurde : pourquoi on ne tape pas sur Tryo qui fait une chanson sur l’écologie (je ne sais plus le titre) ? Ils ont fait du fric avec ce message, non ?

    Comme dit Sylvain, YAB à le mérite de montrer et expliquer le choses.
    Les solutions ce sont les politiques de les mettre en place à grande échelle.

  • Par Red Utnam le : 10.06.2009 repondre au commentaire

    Hé, vous savez quoi ? Fumer tue.

  • Par Chocopanda le : 11.06.2009 repondre au commentaire

    En tout cas le dvd est en rupture de stock à la FNAC des Halles.

  • Par Henry Michel le : 15.06.2009 repondre au commentaire

    Fact : un extrait de Koyaanisqatsi figure dans la playlist #1 de Jean-René Craypion.

  • Par Movy: Home - F.loo le : 25.06.2009 repondre au commentaire

    […] En +! […]

tout pareil

J'ai essayé toutes les polices de Word pour m'amuser, et là je sais plus quoi faire A l’Assemblée, on peut garder le PC (l’ordinateur, pas le parti)

Banksy démasqué ?

Stop killing, start smoking

Go

LiensLiensLiens