Ou comment on nous fait croire à la transparence à coup d'images qui bougent

Comment le web a libéré l’info … ailleurs

Par Dominique Willieme

home_550_170

En franchissant les portes de la CIA lundi, Obama savait probablement qu’il n’était pas en terrain conquis. Quelques jours auparavant, il avait ordonné le passage dans le domaine public de mémos jusqu’à présent confidentiels et mettant en évidence l’utilisation de la torture par les services de renseignement américains.

Mais si les mémos en question ont été repris par la presse américaine et internationale, ils sont loin d’être une nouveauté, pour peu que l’on sache ou chercher sur le web. Parce que s’il est une chose à laquelle la toile américaine tient aussi précieusement qu’à ses Lolcats, c’est à la transparence de l’information, le « Freedom of Information Act« .

Conséquence directe de cette loi de 1966, le web américain regorge de sites recensant, analysant, décryptant des montagnes d’informations parfaitement essentielles mais qui restent pourtant souvent cachées chez nous.

lobby_full

Ainsi, OpenSecrets s’est fait une spécialité de rendre publiques les sources de revenus des partis politique américains, des lobbys qui financent les campagnes aux lois qui sont votées pour remercier les généreux donateurs. PoGO (Project on Government Oversight) traque inlassablement la corruption, documents officiels et témoignages à l’appui. BailoutWatch compte chaque dollar des centaines de milliards du plan de relance pour s’assurer que les fonds seront dépensés comme prévu par la loi. Wikileaks et TheMemoryHole archivent les fuites en provenance de l’administration pour qu’elles ne puissent plus être supprimés du web. Enfin, ProjectCensored publie les enquêtes censurées par les médias traditionnels.

Et cette liste n’est qu’un mince aperçu de ce que le web américain fournit de mieux pour comprendre ce qui se cache (loin) derrière Fox News.

Et la transparence est contagieuse : il suffit de comparer le site spécial « Relance » de l’Elysée (Relance.tv) et celui de la maison Blanche (Recovery.gov) pour comprendre la différence entre les deux approches. Sur Recovery.gov, on peut consulter en direct et au dollar près, chaque ligne de budget investi dans chacun des 50 états américains par l’administration Obama. Sur Relance.tv, on peut voir Patrick Devedjan jouer avec une maquette de bateau et dans la médiathèque, seule section non vidéo, deux communiqués de presse datés de février 2009.

Sarkozy et Royal peuvent continuer à se convaincre d’avoir inspiré l’administration américaine sur le web, une chose est sûre, en matière de transparence de l’information publique, il reste beaucoup de progrès à faire.

Pas de mots cles pour ce post.

  • Par Sylvain le : 24.04.2009 repondre au commentaire

    Haha recovery.gov, ça me fait pensé à un fichier windows… Ah, c’était peut-être pas le commentaire qu’on attendait.

  • Par Rickette le : 24.04.2009 repondre au commentaire

    Comme quoi quand on veut de la transparence on peut se donner les moyens…. ou pas.

    Quand est-ce que le peuple Français se réveillera pour demander des comptes, et plus de transparence à l’Etat ?
    Ils sont bons pour les petits piques quotidiens, ils nous endorment, mais dès qu’il s’agit de concrêt il n’y a plus personne.

    Vraiment dommage…

    Par S le : 24.04.2009

    Le peuple francais se reveillera quand on lui enlevera TF1 et le steak quotidien …

  • Par iamclem le : 24.04.2009 repondre au commentaire

    Et on retrouve le vrai Dom. W., enfin. Ca nous rappelle 404 brain not found, et ça fait vraiment plaisir.

  • Par colorrr le : 24.04.2009 repondre au commentaire

    En terme de design, il y a aussi un sacré fossé entre les 2 sites…
    Très classe le header 80’s de relance.tv

  • Par Lothar le : 25.04.2009 repondre au commentaire

    Ah, ben c’est facile, tiens, de se moquer !
    Mais est-ce que la Maison Blanche a pu placer sur recovery.gov une vidéo du président du conseil général des hauts-de-seine en train de faire mumuse avec un bateau ? NON ! C’est là que réside la plus-value française : la cré-a-ti-vi-té. « En France, on n’a pas de pétrole, mais on a des idées ».

    (… mais parfois, okay, j’avoue, on ferait mieux de ne pas s’en servir).

  • Par DrMorisset le : 26.04.2009 repondre au commentaire

    C’est dommage que Patrick Devedjian n’ait pas le courage de porter un petit nez rouge. Tant qu’à nous prendre pour des cons je veux dire… autant le faire avec panache.

  • Par aSKer le : 26.04.2009 repondre au commentaire

    Article très fouillé de bienbienbien…
    Le site Relance.tv est une blague, non ?

    Une simple recherche sur google nous montre que le site relance.tv à seulement 9 pages indexées sur Google, contre 2200 pour Recovery.gov

    Alors autant je ne suis vraiment pas un défenseur de ce gouvernement, autant si Bienbienbien se met à faire dans la démago, pas d’autre choix.

    Avec un minimum de recherche, on trouve facilement le ‘vrai’ site du gouvernement francais qui se trouve là: http://relance.gouv.fr (oh miracle c’est sur un domaine du gouvernement et pas sur un simple .tv). Et là on se rend compte qu’il donne beaucoup plus d’information…

    Un peu de recherche avant de taper sur le gouvernement avec des arguments boiteux ?

  • Par Camille le : 26.04.2009 repondre au commentaire

    Bienbienbien ou comment là-bas c’est mieux et ici c’est pas terrible. Pas que ça me gêne, hein.

  • Par Steker le : 26.04.2009 repondre au commentaire

    Bienbienbien ou comment ça on fait dans la démago ?

  • Par voyance le : 27.04.2009 repondre au commentaire

    bien bien bien ;)

  • […] . BienBienBien : Comment le web a libéré l’info … ailleurs Dominique Willieme revient sur ce que la loi sur la transparence de l’information aux Etats-Unis a produit comme projet d’information en ligne depuis 1966. […]

  • […] . BienBienBien : Comment le web a libéré l’info … ailleurs Dominique Willieme revient sur ce que la loi sur la transparence de l’information aux Etats-Unis a produit comme projet d’information en ligne depuis 1966. […]

    Par Tarot le : 17.09.2009

    J’aurais tendance à dire aussi; bien bien bien pour changer un peu !!

  • Par voyance téléphone le : 04.09.2010 repondre au commentaire

    C’est très interessant merci .

tout pareil

Tu vois, comme les sous-doués mais très vieux et qui tournent un porno Les sous-sols honteux de YouTube #52 : übergroove à l’hospice

On attend avec impatience l'appli "Onanisme" avec capteur de mouvement L’iPhone, l’ennemi des hommes infidèles (et des masturbateurs)

ma-rie a-vait un mou-ton, un mou-ton, un mou-ton BBB sabote la productivité : Episode 31 – Ice Panic

Go

LiensLiensLiens