L'ortografe ? Trop facile !

Encore une réforme qui ne passe pas

Par Romain

Dans la série des petits jeux amusants, le journal Le Soir en Belgique propose depuis le 16 mars une fonction rigolote sur son site internet : la traduction de ses articles en français réformé. Le script applique ainsi les règles et orthographes rectifiées qui datent de… 1990 et qui ne sont toujours pas réellement en vigueur.

Belle page

Ces modifications touchent huit cents mots et dix règles (dont une sur les accords des mots étrangers qui ravira Monsieur Carzon) qui entendent simplifier l’usage de la langue française. Par exemple : « événement » devient « évènement », un « va-nu-pied » devient un « vanupied », on vire l’accent circonflexe là où c’est trop dur de s’en souvenir (« disparaitre », « bruler », « traitre ») et on trafique certains mots avec « th » ou « ph » comme « nénufar ».

Avec ces petites aspérités réglées, la langue française serait ainsi plus simple à apprendre et à utiliser. Soit. Mais il semblerait que le francophone préfère une langue compliquée explique Le Soir et que cette réforme ne passe pas auprès des enseignants malgré un rappel en septembre 2008. On attend d’ailleurs toujours le grand coup de lifting sur l’accord du participe passé (on propose : plus jamais d’accord, c’est mieux et plus simple).

Dans les faits, lorsqu’on applique la réforme aux articles du journal, ce n’est pas la révolution et il faut bien chercher pour trouver un papier qui soit modifié (et en général, ça ne dépasse pas les trois mots).

Orthographe

Côté programmation, l’application employée pour modifier les articles du Soir est issue des laboratoires de l’UCL (le centre de traitement automatique du langage de l’Université Catholique de Louvain) qui s’était illustré il y a quelques années avec un traducteur du français en SMS bien amusant et qui est aujourd’hui retourné dans les étagères.

Alors, est-ce qu’il y a un risque d’ambigüité avec cette orthographe rectifiée ou ne serait-ce que des aprioris ? La grammaire est-elle un charriot qu’on pousse vers la mine ? Pour le coup, cela semble véritablement une gageüre qui va laisser un gout amer dans la bouche des gentils linguistes. Je le dis : cette histoire, ça sent l’ognon. Nora, un avis ?

Photo : CC This Is Your Brain On Lithium, Flickr.

Pas de mots cles pour ce post.

  • Par Skiant le : 30.03.2009 repondre au commentaire

    Je pense qu’on sera d’accords pour dire qu’en Belgique on est quand même les champions des trucs inutiles.

    Par contre, pitié, pas de « nénufar », quoi. J’ai l’impression de m’écorcher la bouche rien qu’en l’écrivant.

    Par Js le : 30.03.2009

    C’est pas gentil pour les Belges ! Roooo !

    Par Skiant le : 30.03.2009

    C’était un « on » inclusif, une fois.

    Par moa18e le : 31.03.2009

    Sauf qu’il n’y a jamais eu aucune foutue raison d’écrire « nénuphar ». L’Académie a écrit « nénufar » jusqu’à la 8ème édition de son Dictionnaire, en 1935, puis a changé en « nénuphar » pour une raison absurde. Le mot n’ayant aucun rapport avec le grec (les PH traduisent un φ), elle revient sur sa décision, et c’est tant mieux.

  • Par Shamilda le : 30.03.2009 repondre au commentaire

    Je ne comprend pas… C’est juste pour la Belgique ces nouvelles règles ?
    Si on écrit tous français on devrait tous avoir la même orthographe, non ?

    Par Romain le : 30.03.2009

    Le français réformé de 1990 concerne tout les francophones. Après le « rappel officiel » auquel il est fait allusion dans l’article du Soir ne doit concerner que les belges, j’imagine ? Je n’en sais rien.

  • Par Fred le : 30.03.2009 repondre au commentaire

    Ah, la réforme de 1990 (qui est censée s’appliquer partout en France). Même dans l’édition et chez les correcteurs, tout le monde s’assoit dessus avec allégresse, et ça n’a pas l’air de vouloir bouger.

  • Par Brims le : 30.03.2009 repondre au commentaire

    « dont une sur les accords des mots étrangers qui ravira Monsieur Carzon »

    Romain, Merci pour ton soutien ;)

  • Par E.K. le : 30.03.2009 repondre au commentaire

    Me rappeler la place ou la présence d’un accent circonflexe est un plaisir quotidien. Laissez-moi au moins ça !

  • Par wolf le : 30.03.2009 repondre au commentaire

    Bon, la réforme de 1990 est une incongruité totale, y’a pas vraiment de débat là-dessus. Par contre, quelqu’un peut m’expliquer ce que fout ce tréma dans « gageüre » ?

    Par Fred le : 30.03.2009

    Pour gageüre, c’est parce que techniquement, le mot se prononce « Gajure » et non « Gajeure » (comme « majeure »). Enfin, quitte à modifier l’orthographe des mots, j’aurais supprimé le « e »…

    Par wolf le : 30.03.2009

    Merci de la réponse, je prononçais mal, honte sur moi (mais pas autant que les gens qui disent « dilemNe, » ça c’est vraiment la honte).

    Par Igor le : 31.03.2009

    Si tu supprimes le « e », ça fait plus « gajure », mais « gagure », comme « gaga »
    Je suppose qu’il doit avoir la même fonction qu’un « u » dans guitare, à savoir de modifier la prononciation.

    Mais c’est sur qu’à force de foutre le brun dans l’orthographe avec des réformes * ** ***, y’en a un paquet qui sont paumés.

  • Par Faf le : 30.03.2009 repondre au commentaire

    Il me semble que cette réforme dit que tous ces changements sont recommandés, pas obligatoires. Parce que moi j’y tiens, aux accents circonflexes.
    Par contre, d’accord pour supprimer tous les accords du participe passé.

    Par Ewinnd le : 30.03.2009

    Oui la nouvelle ne remplace pas l’ancienne. Tu en fais ce que tu veux. C’est d’ailleurs pour ça que personne ne l’utilise. Et que cela fait 19 ans qu’elle existe et qu’on commence à peine à en parler.

  • Par Ewinnd le : 30.03.2009 repondre au commentaire

    Alors concernant les PH il n’y a que nénufar qui change. Pourquoi ? car on a longtemps cru que ce mot venait du grec et l’on a traduit le « phi » grec en PH. Or on s’est rendu compte que le mot venait de l’arabe, il convient donc de l’écrire avec un f.
    Pour le « i » de oignon il a disparu car il n’a plus lieu d’être, je m’explique : avant le son « gn » comme dans montagne s’écrivait « ign », on écrivait alors « montaigne ». Lors d’une réforme le « ign » a disparu au profit du « gn », partout, sauf de oignon.
    Une grande simplification a également été apportée pluriels des mots comportant un trait d’union exemple cure-dent. Le pluriel prend toujours « s » (ou x) et c’est tout. un cure-dent (ancienne orthographe un cure-dents) des cures-dents, un après-midi des après-midis.
    Bref cela rectifie des erreurs commise par les grammairiens précédents. Il ne s’agit pas d’un français pour les nuls.

  • Par soo le : 30.03.2009 repondre au commentaire

    Je vois pas l’intérêt de « faciliter » notre écriture, elle a sa beauté aussi dans sa complexité, et voir les mots écorchés comme ça, c’est pire que des ongles qui crissent sur un tableau. AU SECOURS.

    Déjà que pas mal de gens ne savent plus écrire 3 lignes sans faire de fautes…Faudrait peut être voir pourquoi ça va si mal chez les écoliers au lieu de faire des réformes aussi débiles.

    Un truc de fainéant, c’est réforme :-)

    Par soo le : 30.03.2009

    cette réforme! putain j’étais sûre de faire une faute sur un sujet pareil.
    J’ai perdu ma crédibilité

    Par Broshing le : 30.03.2009

    Parfois, réformer et simplifier un tantinet (même si apparemment c’est pas seulement le but de cette réforme) permet de mieux parler Français. Ceux qui sont pour une réforme de l’orthographe souhaitent aussi qu’on en profite pour l’enseigner mieux pour éviter la situation actuelle où certain écrivent correctement et ne veulent pas de changement et où d’autres écrivent très mal (pour plein de raisons). Plutôt qu’une langue magnifique mais élitiste, je préfère une langue un peu appauvrie (en même temps tout est relatif, les italiens ont vécus de très grandes réformes de l’orthographe et leur littérature ne s’en porte pas plus mal) mais qu’un plus grand nombre parle correctement…

  • Par monbocal le : 30.03.2009 repondre au commentaire

    A quand la fin du sacro-saint « accord en genre et en nombre », qui permettra de se souvenir que si « tout » s’accorde en genre, alors « tout » s’accorde en nombre ?

  • Par Tehanor le : 30.03.2009 repondre au commentaire

    Ca me rappelle une prof de français qui aimait répéter que les exceptions, en langue française, ont toujours été inventées par les classes privilégiées pour se distinguer du peuple. C’est vrai que toutes ces incohérences, à la longue, doivent rendre ardu l’apprentissage du français pour les étrangers. Mais c’est le prix à payer pour que nous, petits imbus de notre personne, puissent regonfler notre égo chaque fois qu’on se gosse des fautes commises par grosse-bite-du-93 sur son skyblog.

    La maîtrise de l’accent circonflexe chez l’intellectuel de gauche sur Internet équivaut à la Rolex du bourgeois sur son poignet, la montagne de Stella de l’ado dans son entrée, le fanion PSG du poyepoye sous son rétro-viseur, etc.

    Par Tehanor le : 30.03.2009

    « se gausse » et pas « se gosse », honte à moi :P

    Par alex le : 30.03.2009

    se gausse, tu veux dire?

    Par alex le : 30.03.2009

    tu t’es corrigé trop vite :-)

    Par hoax le : 01.04.2009

    Oui sauf que ces exceptions n’ont pas été inventées, elles découlent d’une evolution naturelle, et sont d’ailleurs malgré leur statut, régies par des règles complètement logiques.

    Par Ann le : 04.04.2009

    Oui et puissions et non puissent

  • Par E-LINK le : 30.03.2009 repondre au commentaire

    Y’a quand meme un truc sympa dans la réforme, c’est « scénarios » au lieu de « scénarii ».
    Parce que c’était franchement moche, à l’oral comme à l’écris :)

    Par Walkman le : 31.03.2009

    Je continuerai à écrire « scénarii ». Comme on écrira toujours « spaghetti » et pas « spaghettos ». Et fora et pas forums. C’est importé direct du latin quoi.

    Par Romain le : 31.03.2009

    Je cite mon pote Grevisse : parag. 534 Noms Empruntés / Obsvervation générales / « Personne ne songe à écrire autrement que des géraniums, des dahlias, des villas, des casinos, des appartés, etc. Il convient pourtant de rappeler que les pluriels empruntés sont un luxe inutile et souvent une marque de pédanterie, surtout si la réalité désignée a perdu le rapport avec son origine. Ce n’est que dans la mesure où les mots étrangers ne sont pas du tout intégrés au vocabulaire français où ils constituent des sorts de citations, que l’on peut accepter leur invariabilité ou, à la rigueur, leur pluriel exotique ».
    Et 535 Mots latins / b / « Forum, qui s’emploie tel quel au plur. selon Littré (et encore pour Le Robert 2001 comme terme d’Antiquité), a aujourd’hui régulièrement un plur. forums, même à propos de l’Antiquité.
    Enfin, moi, je dis ça, hein, c’est surtout que j’ai jamais encadré « fora ».

    Par super le : 31.03.2009

    A en croire l’illustration ce « français réformé » semble fort proche de l’anglais.

    Par wolf le : 31.03.2009

    Le Grévisse a bien raison, comme toujours, et « fora » c’est vraiment très moche.

    Par Faf le : 31.03.2009

    Et spaghetti, c’est latin ?

    Par Romain le : 31.03.2009

    Non et dépêche toi d’aller me nettoyer ce graffito que tu as dessiné ce matin.

    Par phix le : 07.04.2009

    walkman > je rebondis sur Romain (hop) pour ajouter que dans ce cas la il faudrait probablement dire aussi un medium, des media et puis des fora ça n’a aucun sens. là c’est juste l’horreur, autant parler latin direct.

    la langue a évolué (bizarrement certes) alors on a aussi bien un médium, des médiums (s’il prédit l’avenir), un média, des médias (s’il ne le voit pas venir). et puis Fora, ça veut dire Dehors en corse :’)

  • Par Dexter le : 31.03.2009 repondre au commentaire

    Encore un article dont les commentaires vont finir en godwin ;)

    (Une dixaine de personnes VONT au cinéma ou VA au cinéma ?!)

  • Par Dexter le : 31.03.2009 repondre au commentaire

    Encore un article qui risque de finir en godwin ;)

    (Une dixaine de personne VONT au cinéma ou VA au cinéma ?)

    Par Dexter le : 31.03.2009

    Pardon pour la doublette mais laissez moi vous dire que le site rencontre pas mal de problèmes au niveau du postage de commentaires…)

    Par wolf le : 31.03.2009

    Les deux sont corrects, me semble-t-il.

    Par monbocal le : 31.03.2009

    Non. La bonne réponse, c’est « Une dizaine de personnes et pas une seule pour remarquer que ce mot ne prend pas de x. ».

    Par Fred le : 31.03.2009

    L’un ou l’autre se dit, ou se disent…

    Par Atypik le : 31.03.2009

    Si je peux me permettre  » une dizaine de personnes va  » puisque cela s’accorde avec « dizaine », « personnes » étant le complément du nom. Voila qui traduit, ceci dit, la complexité de la grammaire française, mais je dois avouer que je l’aime bien moi, alors si on m’enlève les accords du participe passé, je serai toute perdue. Et je trouve vraiment dommage de nous enlever notre héritage de la culture grecque en supprimant le « ph ». Certes, c’est compliqué, tout comme les accents mais pourquoi tirer une si jolie langue vers de le bas?
    Bien sûr, je suis pour que tout le monde maîtrise le Français mais je ne suis pas persuadée que la banaliser ainsi est une bonne chose. Ceci dit, si ça reste seulement facultatif et non obligatoire, il serait peut-être judicieux de l’utiliser pour encourager les élèves…hum, en fait non, je ne suis vraiment pas convaincue.

    Par moa18e le : 31.03.2009

    Atypik : il n’a jamais été question d’enlever le PH, juste de revenir à l’orthographe correcte de « nénufar » au lieu de l’aberrant « nénuphar » (voir à ce sujet ma réponse au premier commentaire).

    Par Atypik le : 31.03.2009

    Oula effectivement, je suis navrée, ‘me suis emmêlée les pinceaux, merci pour cette correction.

    Par wolf le : 01.04.2009

    @Atypik :

    Je persiste, le singulier est la forme « la plus » correcte grammaticalement, mais le pluriel n’est pas pour autant incorrect.

    « L’usage admet, selon l’intention, l’accord avec le mot collectif ou avec le complément. On admettra l’un et l’autre accord dans tous les cas. »
    Source : http://www.legifrance.gouv.fr/jopdf/common/jo_pdf.jsp?numJO=0&dateJO=19770209&pageDebut=50826&pageFin=&pageCourante=50827

    Par prout le : 01.04.2009

    Une dizaine de personnes VONT, puisqu’il me semble que ce sont les personnes qui vont au cinéma et non la dizaine… J’sais pas, je dis ça, je dis rien…

    Par Nora le : 02.04.2009

    justement, si. la dizaine va au cinéma, les personnes vont au cinéma. les deux sont acceptables, en fait.

  • Par david carzon le : 31.03.2009 repondre au commentaire

    moi je milite plutôt pour la réintroduction du point virgule utilisé à bon escient…
    Ça, c’est un vrai défi.

    Par kissifrottsipik le : 31.03.2009

    à la fin d’une instruction javascript? ^^

    OK je => [ ]

    Par damn le : 31.03.2009

    J’ai souvent pensé que le cheval n’était pas un animal comme les autres; cela aurait pu rester ainsi si je n’avais découvert le rat musqué en slip.

    ET ALORS, Y’A RIEN LA ?

  • Par Camille le : 31.03.2009 repondre au commentaire

    Nénufar, je savais absolument pas l’origine et ça me semble juste de revenir sur cette erreur. Mais enlever les accents circonflexes, c’est vraiment dommage :/

    Par Garden dans le texte le : 01.04.2009

    Les nénuphars, c’était à cause des nymphéas ?

    (D’ailleurs, Wiki a dit : famille de plante qui regroupe les nénufars, les lotus et les victorias)

  • Par Gyom le : 15.04.2009 repondre au commentaire

    Une chose qui m’a toujours surpris, c’est le « avant que » suivi du subjonctif.
    Pas tellement sur l’existence de cette règle (il doit y avoir une vague explication, j’imagine), mais surtout sur le fait qu’il ait complètement déteint sur le « après que », qui lui devrait être suivi de l’indicatif.
    Combien de gens disent « après qu’il soit parti », hein? Et même dans des rendez-vous de culture tels que le JT de Laurence Ferrari (sic!), on entend la faute à foison.
    Et le plus étrange, dans tout ça? Pas tellement que les gens fassent la faute, mais qu’ils fassent la faute sur la version la plus simple: ils compliquent la phrase là où elle ne devrait pas l’être. Pourquoi aller foutre du subjonctif là où on ne vous a rien demandé?
    Si ça c’est pas une preuve d’attachement à nos exceptions grammaticales…

seconde pioche

Faut pas rester là, madame, faut partir maintenant BienBienBien, la fin et la suite

Ça coule pas de sources Non mais vous pouvez dire ce que vous voulez, je vous citerai en off

C’est beau la vie en community T’as une voiture de fonction toi ? Non, j’ai juste Facebook

Go

LiensLiensLiens