La voix vous demande d’arrêter de tripatouiller le micro-ondes pour le transformer en téléphone portable

Quand une légende de l’informatique se prend pour Loana

Par David Carzon

Les programmes de télé-réalité ont l’habitude de faire appel à d’anciennes gloires pour booster l’audience. Là, franchement, pour la prochaine saison américaine de « Dancing with the Stars », c’est toute une génération de nerds qui va s’étouffer avec ses microprocesseurs puisque Steve, Wozniak, qui créa Apple en 1976 avec l’autre Steve, Jobs, ira affronter d’autres célébrités dans des épreuves de danse.

wozniak

C’est Wikipédia qui le dit et avec raison : Wozniak est simplement considéré comme un des personnages pionniers et majeurs de l’industrie micro-informatique qui a permis l’introduction des micro-ordinateurs dans tous les foyers. A l’image de ce qu’un Ford ou un Renault ont fait pour l’automobile. Rien que ça. Pour ceux qui ne visualise pas le bonhomme, imaginer Wozniak en train de danser, c’est un peu comme si Francis Ford Coppola était la nouvelle égérie de Kamel Ouali. De plus, le père Wozniak, il n’aura pas n’importe qui comme adversaire : l’actrice Denise Richards (célèbre pour avoir roulé des pelles à Neve Campbell) et l’ancien footballeur américain Lawrence Taylor (là je ne connais pas, mais j’imagine que des Dhorasso, y’en a pas beaucoup chez eux non plus).

Nous, en France, généralement, on tape dans la crème de la culture ou du gotha pour mettre du pep’s dans les émissions de télé-réalité : Jordy, Henri Leconte, Philippe Manœuvre, Lio, Jean Roucas… Stop. Prenons donc exemple sur nos amis américains et appelons à la rescousse inventeurs, chefs d’entreprises emblématiques, capitaines d’industrie portant l’image de la France triomphante et novatrice.

Je propose donc Serge Dassault dans Koh Lanta (rien que pour le plaisir qu’il soit éliminé par une alliance entre un ouvrier spécialisé, une secrétaire de mairie et un cadre), Laurence Parisot dans Super Nanny (ça la changera de gérer des jeunes qui pissent encore au lit plutôt qu’une brochette de vieux incontinents), Bernard Arnault dans Pékin-Express (un euro par jour pour vivre, ça doit pas trop le gêner), Alain Minc dans Secret Story (il pourrait expliquer pourquoi un type pareil a autant d’influence), Martin Bouygues dans Coûte que Coûte (je sais, c’est pas tout à fait de la télé réalité, mais l’homme va avoir besoin d’apprendre à serrer un budget dans les années à venir, alors c’est pour son bien), Bernard Tapie dans Next (parce que bon, ça suffit maintenant)…

Sinon, juste pour la blague, je mettrai bien Olivier Besancenot dans Fear Factor.

(photo CC by flickr donnjmck)

  • Par Louis le : 12.02.2009 repondre au commentaire

    Ah ouaaaais!

    Ou alors imaginons, on met un traître, une chanteuse, un champion de moto-cross, une avocate, un rugbyman, une femme enceinte, le fils de l’abbé Pierre, …
    On appellerait ça « gouvernement story », et ce serait suivi par des millions de personnes dans la rue!

    Par Lion le : 12.02.2009

    Ce qui est marrant avec le titre de cette article quand on suit l’actualité People c’ets que je m’attendais à une sordide histoire de nerd tabassé pour une sombre histoire de dope (cf Loana).

    Du coup je suis un peu déçu :)

    Mais ce n’est pas grave, j’ai mon Obama Gi Joe pour me réconforter et me protéger des vilains dealers ^^

    http://www.yourteube.com/super-heros/wolwerine-tshirt-obama-figurine-action-figur/

  • Par Lion le : 12.02.2009 repondre au commentaire

    Et là c’est le drame … j’ai fait répondre au lieu d’ajout de com’, je pars m’autoflageller avec des orties fraîches en louant le grand Dieu ENIAC de l’informatique.

  • Par Gyom le : 13.02.2009 repondre au commentaire

    En fait, Steve Wozniak, c’est pas complètement un puceau de la télé-réalité non plus.
    Il est apparu comme personnage récurrent de la 4ème saison de « Kathy Griffin : My Life on the D-list » (une série sur cette humoriste trash qui se lamente de n’être qu’une people de seconde zone, où la caméra la suit dans son pseudo-quotidien pendant plusieurs semaines). En fait, ils étaient plus ou moins ensemble.
    Lui, ça devait le faire marrer de traîner avec quelqu’un de relativement ouvert sur le monde; elle ça la faisait tripper de le vanner sur ses habitudes d’über-geek. C’était plutôt sympathique. Sans savoir s’ils étaient vraiment ensemble, on sentait de la véritable complicité.
    Et surtout, lui, c’est quand même un grand gamin.
    Du coup, vouloir participer à « Dancing with the Stars », c’est pas tellement étonnant que ça le fasse marrer.

    Par david carzon le : 13.02.2009

    merci pour le flash-back instructif, du coup, on comprend un peu mieux, même si y’a quand même un fossé entre être guest dans un série et être dans Danse Academy…

Go

LiensLiensLiens