Plus le droit de me poker tant que j’ai pas répondu à asv

Le tête-à-cul de Facebook

Par David Carzon

Le moment redouté est arrivé. Facebook est en voie de « copaindavantisation », de « caramailisation » et de « meetication ». On est passé du poke sauvage qui avait l’odeur du beurre du Dernier tango à Paris, à une vulgaire approche genre « asv ». Le début de la fin ?

facebook

En allant mustarder à Dijon jeudi, je suis tombé sur ça (“ça” se référant à la photo juste au-dessus) : une facebook party samedi au Colors Club de Dijon. J’ai tout de suite eu un flash.

Nous sommes vers la fin des années 90 à Paris. Une boîte de nuit près de la butte Montmartre. Là, se retrouvent les utilisateurs habituels du chat de voilà et de wanadoo (pour les plus jeunes d’entre vous, wanadoo, c’était le premier nom trop lol d’orange). Certains sont venus de toute la France rien que pour mettre un visage sur un pseudo : coquine94, vanille, anaconda13, libellule, troll58… En gros, il y a plusieurs catégories de habitués : les modérateurs (on les appelait les ops je crois) issus des users, les users qui lèchent le cul des ops pour le devenir, les users qui font tout pour attirer l’attention des autres, les users qui viennent insulter tout le monde pour se faire bannir (les trolls quoi), les users qui veulent juste niquer…

Dans cette boîte, beaucoup se rencontrent pour la première fois. Et là, c’est le choc. Les gens en vrai ne ressemblent pas du tout à ce qu’ils sont derrière leur écran. Notamment les filles qui sont toutes moches, à part celles qui sont déjà prises (si certaines se reconnaissent, ça me permettra de dire que je croyais qu’elles étaient prises). Même ce qu’ils dégagent, la manière dont ils parlent, ils ne sont pas vraiment leur avatar. Et les liens qui se tissent entre des gens qui n’ont pas grand-chose à voir entre eux semblent vraiment ténus, voire inexistants dans la réalité.

J’avais passé une soirée entre déception et désastre. Heureusement, une amie (une vraie) avait eu le bon goût de glisser sur du vomi en sortant de la boîte et en avait mis partout sur son manteau, ce qui avait provoqué chez nous un fou rire général dans le taxi en voyant la tête du chauffeur en train de renifler pour savoir d’où venait cette odeur diffuse mais tenace dans sa voiture

Avec l’exemple de Dijon (le groupe « Pour une Facebook party à Dijon » regroupe plus de 3000 membres quand même et des soirées comme ça, il y en a eu plein d’autres partout en France), on s’aperçoit que Facebook  est en train de muter : au lieu d’agréger les réseaux de ses multiples identités, on entasse des inconnus avec lesquels on a pour seul point commun d’habiter dans la même ville, d’avoir la même profession, certains goûts en commun ou même des amis en commun. C’est beau de croire qu’on peut lutter contre la solitude par d’illusoires ressemblances.

Mais il n’y a pas que ça. Il paraît que Facebook, c’est le nouveau haut lieu, plus que de la drague, de l’amour.  Il n’y a rien de surprenant, tu mets des personnes ensemble dans un même endroit (dans un bar, au travail, dans une boîte à partouzes, ou dans un réseau social donc), y’en a bien qui vont finir par niquer, voire se mettre à la colle et pourquoi pas, ô comble de l’horreur, se marier. Facebook n’échappe donc pas à cette réalité. C’est moche, je préférais quand on ne savait pas trop à quoi ça servait.

  • […] David Carzon – BienBienBien : Le tête-à-cul de Facebook […]

  • Par unkn le : 19.12.2008 repondre au commentaire

    Welcome to the Internet..

    Par Louis le : 19.12.2008

    Welcome to the world… La plèbe ne peut pas s’empêcher de salir l’inutile en lui donnant une fonction concrète (d’ailleurs, tu ne t’es jamais servi d’un pied de la tour Eiffel comme pissotière, par mégarde, en la confondant avec un gendarme en uniforme?). Pis si t’es pas content, retourne à Second Life!

    Ca t’aura au moins permis de mustarder à Dijon (megalol)

    Par david carzon le : 19.12.2008

    je suis jamais allé sur Second Life, j’ai vu que la Marine y recrutait et que le FN y avait des locaux, je me suis dit que c’était pas fait pour moi…

    Par Achel le : 19.12.2008

    La Marine Nationale ou la Marine Front National ?

    Par david carzon le : 19.12.2008

    les deux mon capitaine

  • Par YetiEric le : 19.12.2008 repondre au commentaire

    Castration Chimique pour tous !

    Zat iz ZE Soluchione

  • Par Guig le : 19.12.2008 repondre au commentaire

    Bon David c’est très bien tout ça mais on va ou si c’est pas sur FB ?
    (Parce que j’suis pas cyberfidèle, j’ai déjà laché (lachement) myspace pour FB j’suis près à lacher FB pour autre chose.)
    Oh grand gourou du web 2.0 montre moi le chemin et je te suivrais comme les rois mages en Galilée suivant des yeux l’étoile du Berger!

    Par david carzon le : 19.12.2008

    boudiou, je dis pas de lâcher facebook, mais juste de garder le futile pour pas tomber dans le lieu commun…

  • Par Jean Meyran le : 19.12.2008 repondre au commentaire

    J’aurais pu dire la même chose mais avec les soirées minitel du milieu des 80’…

    Le soir où j’ai enfin rencontré BambOO. D’un autre côté ça fait des souvenirs.

    Bonjour chez vous

  • Par Franck C. le : 19.12.2008 repondre au commentaire

    Quand je lis Dijon, Colors et FaceBook dans un même texte, je pleure (en pensant à Dijon, ville de mes folles années étudiantes), je me marre bien (en pensant au Colors, la boite de merde par excellence, qui surfe juste sur les phénomènes à la mode, comme bcp de boites en fait) et je… rien (en pensant à Fesse_de_Bouc).

    Sinon j’écris encore à Wanadoo quand j’écris chez Orange, mes lettres ressemblent à des trucs du genre « Cher monsieur de Wanadoo… blablabla ».

    Et enfin, pour mustarder à Dijon, ben faut pas trainer les gens, parce que c’est bientot finit : http://www.lepoint.fr/actualites-economie/dijon-perd-sa-moutarde-maille-amora-supprime-265-emplois/916/0/293562

  • Par chicon le : 19.12.2008 repondre au commentaire

    Il y a quelqu’un qui a mis le doigt dans le beurre du Dernier tango ?

    Par david carzon le : 19.12.2008

    j’espère que c’est avant, pas après…

  • Par Serguei le : 19.12.2008 repondre au commentaire

    Vous recevez une formation écriture standardisée sur bienbienbien ? Le blablastyle Inrock (90) feu Actuel (90) Canal époque + (90) … ça me fatigue autant que la Star’Ac.

    Par david carzon le : 19.12.2008

    Serguei, tu devrais être un homme heureux à double titre :

    – contrairement à canal ou actuel, tu n’as pas besoin de payer pour ne pas nous aimer.
    – ce soir, tu peux te faire chier en nous lisant tout en regardant la star ac.

    En même temps, en voyant notre bannière qui est une référence plus qu’explicite, tu dois bien te douter qu’on va pas écrire comme dans Femme Actuelle. Pour le coup, je suis très égoiste, je ne pense pas à toi quand j’écris, mais à moi. L’important c’est de me faire ricaner.

    Et puis, là plus sérieusement, ce ton, dont je comprends très bien qu’il puisse te gonfler (on nous a même dit qu’on écrivait « gay », j’imagine que ça revient un peu au mêmereproche que le tien), mais qui représente une forme de liberté, je ne le trouve plus dans la presse. Nous, on revendique des influences oui à partir du moment où elles nous permettent de nous exprimer. L’écriture standardisée, elle est ailleurs. Elle est partout.

    Par PankkypH le : 19.12.2008

    C’est pas que j’ai honte, mais c’est quoi la référence « plus qu’explicite » de la bannière ?
    (Ou alors c’est juste « le meilleur blog actuel » qui est cynique, glacé, ironique, mordant ?)

    Par david carzon le : 20.12.2008

    c’est un hommage au « slogan » d’Actuel

    Par Chryde le : 20.12.2008

    Pour tout vous dire, c’est une référence à la bande annonce de ‘A bout de souffle’, à la fin de laquelle Godard clamait ‘Le meilleur dilm actuel’ avec sa voix nasillarde

    Par FOnzz le : 21.12.2008

    Sans méchanceté aucune, je comprend le commentaire de Serguei et suis un peu. Dernièrement j’ai le sentiment de lire Fluokids qui parlerai d’autre chose que de musique. Et puis le côté rabâché sans cesse du « Nous chez bienbienbien… » je trouve ça tout pété et d’un ennui genre création d’une identité via cours d’ISCOM combiné à un ton péteux qui gâche tout (simplicité quoi merde !). Ce qui est ennuyeux et ce que je comprend de la part de Serguei c’est qu’au final on a plus l’impression de lire des chroniqueurs différents mais plusieurs bot configuré pareil (et le pauvre dominique qui publie plus que tout sans jamais de réponse aucune). Et c’est un peu dommage car y’a plein de sujets intéressant. Alors oui je pourrai aller voir ailleurs Vincent, d’ailleurs j’ai été déçu de cette réponse car je pense pas que son message fut dans l’intention de te nuire, mais voila moi ça me travail aussi depuis un sacré petit moment et je me dis que c’est peut être le moment d’en glisser un mot. Rien de méchant, hein, si je viens ici au fond c’est que je l’apprecie bien ce blog, mais n’est-ce pas l’utilité des lecteurs depuis la création du blog que de donner parfois eux aussi leurs avis… Tout ça pour dire que je continuerai à vous lire, qui aime bien châtie bien etc etc Et merci de changer un jour le fond rouge des commentaires, on ne peut même plus faire semblant de savoir écrire convenablement vu qu’on ne vois même plus le correcteur orthographique FF ^^

    Bon dimanche la France !

    Par FOnzz le : 21.12.2008

    Oui j’ai écris comme un cochon… post du matin, pas bien :/

    Par Dexter le : 21.12.2008

    Ouais mais à la fois, et j’assume ma position de lècheur de cul (pour ce commentaire seulement), c’est pas les chroniqueurs du figaro ou du monde qui t’invitent à boire des coups pour se foutre de la gueulle d’une émission dans un bar (cf: BBBBB)
    Après c’est vrai qu’en venant ici on s’attend a un « certain » type d’info, et de manière de la traiter, c’est le jeu…

  • Par Franck C. le : 19.12.2008 repondre au commentaire

    J’ai alors mais rien compris aux deux précédents commentaires, mais d’une force plus forte que la moutarde (de Dijon).

    Par Ralain le : 19.12.2008

    Ah ba je suis content de ne pas être le seul dans ce cas.
    Les lecteurs de BBB deviennent trop cultivés et leurs commentaires sont de plus en plus cryptiques !
    Heureusement, j’ai pu faire appel au nouveau Dieu en puissance, Google, et elle m’a apporté des réponses ! (si si)
    Le Dernier Tango est un film « franco-italien » et « une tablette de beurre y devint célèbre… »

    Ba la réponse est toute pourrie et je comprends toujours rien, mais je peux faire semblant maintenant. ^^
    Une victoire de plus pour canard !

  • Par pickupjojo le : 19.12.2008 repondre au commentaire

    Ben bravo, je déprime maintenant.
    TOUS SUR CARAMAIL ! Euuuh… Bon OK.

  • Par Henry Michel le : 19.12.2008 repondre au commentaire

    Meilleur post Bienbienbien 2008 .
    20/20

  • Par Ralain le : 19.12.2008 repondre au commentaire

    Je viens d’apprendre que Dieu était aussi inscrit sur facebook :
    http://lolgod.blogspot.com/2008/12/gods-facebook.html
    (Je m’excuse d’avance auprès des croyants pour avoir diffuser ce message blasphématoire et tout et tout.)

  • Par Blogueur influent le : 19.12.2008 repondre au commentaire

    Sur l’affiche j’ai lu Facebook party ducon. En fait c’était Dijon. C’est bien aussi.

  • Par Blogueur Influent le : 19.12.2008 repondre au commentaire

    Sur l’affiche j’ai lu Facebook party ducon. En fait c’était Dijon. C’est bien aussi.

  • Par Dora le : 20.12.2008 repondre au commentaire

    « C’était mieux avant ».
    Maintenant allons tous nous pendre, ouhlaaa que c’est mal que c’est mal ces choses qui changent avec le temps ouhlaaa non vraiment tout devrait rester comme aux tous débuts, vraiment, « C’était mieux avant ».

    Autant bienbienbien.net c’est de la balle, autant David Carzon jamais content de rien quoi qu’il arrive ça finit par être (un tout petit peu beaucoup) lassant…

    Alors bon je sais si je suis pas contente je peux toujours me casser, mais vraiment, vraiment, je vois pas ce que vient faire cet espèce de jeunisme stupide au milieu d’un site enthousiaste et ouvert.

    Ok je m’en vais je m’en vais.

    Ouaip, « C’était mieux avant. »

    Par Louis le : 20.12.2008

    « J’aurais espéré que ce soit mieux qu’avant »

    Plutôt que jamais content, je dirais que David est critique, parce plein d’espoir d’un monde un peu moins prosaïque (you may say he’s a dreamer, but he’s not the only one). Il lance des réflexions, et on rentre dedans à fond.

    Tu as le droit de ne pas aimer ça, et de préférer le consensus imposé. David est un journaliste et il continuera d’être qui il est.

    J’ai bon?

    Par Dora le : 20.12.2008

    Je vois pas vraiment où tu peux penser que le message soit “J’aurais espéré que ce soit mieux qu’avant”… Je cite, « C’est moche, je préférais quand on ne savait pas trop à quoi ça servait. » Bon, c’est clair non ?

    Et tu parles d’esprit critique, mais je ne vois pas en quoi une critique négative ait grand intérêt. Oui, je préfére les critiques, non pas positives dans le sens « C’est génial youpi tralala », mais positives dans le sens « Okay c’est pas top mais si on faisait ça peut-être que… »
    Je vois pas trop où est l’espoir dans ce post, par exemple (pour ne pas parler d’autres).

    Mais il est tard et la fumée de pop corn cramé qui me brûle actuellement les yeux affecte peut-être aussi mon cerveau n_n

    Ah, et, « Tu as le droit […] de préférer le consensus imposé », je crois que tu n’as pas vraiment compris ce que je voulais dire. Ce qui n’est pas méga super grave mais ça m’embête un peu de lire ça =/

    Anyway, bonne nuit.

    Par david carzon le : 20.12.2008

    Dora,

    tout ce que tu dis appelle une réponse en plusieurs points.

    – Non, je ne suis pas assez égocentrique pour adorer quand un post dérive sur ma personne au lieu du sujet même, à savoir « vers quoi tend Facebook? ».

    – Oui, je conclus sur un avis personnel qui n’engage que moi, mais le constat que je fais sur la mutation de Facebook est bien réel, me semble-t-il. Il est logique. Ce n’est pas tant que « c’était mieux avant », c’est qu’il y a une part d’inéluctable dans cette évolution que j’ai déjà connu avec d’autres outils du web. Mon propos, avec les excès qu’il contient dans le but aussi de provoquer des réactions, est donc de souligner que nous en sommes arrivés à ce virage : donner à tout prix une utilité sociale à quelque chose qui n’en avait pas. Ceci dit, je peux me tromper et/ou tu peux toujours ne pas être d’accord avec moi. Ensuite, je ne suis pas devin pour dire où va aller facebook. Si toi, tu le sais, je t’écoute.
    – j’aurais du mal à faire du jeunisme vu mon grand âge par rapport aux autres membres de BBB, plutôt l’impression de faire du gâtisme à la Muppet Show, parce que oui, c’est vrai, j’ai tendance à râler, à ne jamais être totalement satisfait de ce qui m’entoure, à chercher la petite bête. Je crois même que c’est un peu ma fonction à BBB de faire le bougon. Je crois même aussi que je force un peu le trait exprès à dessin aussi. En même temps, vu la périodicité peu régulière de mes notes, je n’ai pas l’impression de polluer et de gâcher l’ambiance. L’autre fois, j’ai joué l’ironie sur une étude qui disait qu »internet rendait les gens mâtures. J’aurais fait pareil si elle avait dit que cela les rendait cons. Parce tout blanc, ou tout noir, ca n’existe pas.
    – y-a-t-il un contradiction entre « un site enthousiaste et ouvert » et des notes critiques ? faut-il être toujours enthousiasme ? C’est ce qu’on nous demande aujourd’hui de plus en plus dans le monde du travail : il faut être « user friendly » même quand ça va mal. On nous enlève peu à peu de notre capacité d’indignation au motif que critiquer est contre-productif. Je pense le contraire. Profondément.
    – du coup, je suis emmerdé, je voulais dire un truc gentil sur une initiative d’une maison de disque, une vraie, une intelligente. Pour une fois, moi, dire du bien de l’industrie du disque sur BBB. Une révolution. Mais du coup, je vais plus oser pour préserver mon statut de râleur professionnel…
    – et là, où je te trouve injuste, c’est d’oublier que j’ai personnellement encensé ici-même Katy Perry pour son blog. Si ça, ce n’est pas être enthousiaste et ouvert.
    bien à toi
    david

    Par Dora le : 21.12.2008

    Bonbonbon j’avais la super motive pour répondre à tout ça ce matin et puis bien sûr je n’ai pas eu le temps, et là maintenant euh…
    Peut-être demain, en tout cas je tenais à faire une précision quant à mon premier commentaire, même si le fond est là, à n’en pas douter, la forme n’est pas la bonne, certains mots sont trop forts et j’espère ne pas avoir été offensante.

  • Par Martius le : 20.12.2008 repondre au commentaire

    Je vis à Dijon, j’ai honte de cette boîte (et des autres sur Dijon), j’ai honte des fautes d’orthographe sur le groupe, j’ai honte de l’affiche… mais j’aurai bien aimé un petit coucou de David :D

    Par david carzon le : 20.12.2008

    je n’ai fait que passer une après-midi et je me suis dépêché de prendre mon train quand j’ai entendu que les lycéens voulaient bloquer la gare… :)

  • Par Xas le : 20.12.2008 repondre au commentaire

    « (on les appelait les ops je crois) »

    J’hésite à t’appeller « sale jeune » ou alors à te frapper et te pendre pour m’avoir balancer 10 ans dans ma vieille face…

  • Par Spoof le : 20.12.2008 repondre au commentaire

    En fait je crois qu’il faudrait juste reboot l’Internet.
    On est face à un bon gros bug d’une boucle infinie dans lequel il n’y aurait ni break ni exit. AMHA c’est la fin du monde.

    Par Soulwax le : 21.12.2008

    Un reboot de l’internet ? Pourquoi ne pas changer d’air en sortant de temps en temps de chez soi. Tiens ca me fait penser, je me baladais a Dijon quand je suis tombé sur une affiche…

    Ad Lib

  • Par Mitternacht le : 21.12.2008 repondre au commentaire

    Je dois être un peu con mais d’après ce que j’ai compris, absolument rien n’a changé depuis les débuts de Facebook.
    Sauf qu’avant c’était des parties fines à 10 ou 12 et que maintenant c’est un gang bang géant, désolée je suis pas en forme pour la métaphore classe.
    Et puis surtout, avant c’étaient « ceux qui savaient », les hype, les preums. Maintenant y a aussi ta mère sur facebook.

    Ce qui vous rend malade, c’est que vous ne pouvez plus vous sentir bien d’être sur un truc « à part ». On entend les mêmes conneries sur tous les réseaux sociaux. Twitter c’était mieux avant, les blogs c’était mieux avant. Quand on pouvait se vanter d’en être.

    Désolée mais la boulangère et votre oncle Guy ne font pas moins bien que vous sur Facebook. Et ont tout autant le droit de se poker gaiement, même s’ils sont arrivés après parce qu’ils en ont entendu parler sur la capsule nouvelle technologie de RTL et pas pendant Paris blogue-t-il.

    Par Gru le : 22.12.2008

    Oui, mais dans cette optique tu peux mettre tout le monde dans le même panier. Et finalement c’est la même chose dès qu’un groupe se met à passer sur mtv et qu’il sort de l »underground » et que forcément, à ce moment, il est perverti. Ou que quand on dit que Indiana Jones 4 il est pourri, c’est forcément parce qu’on ressasse le « c’était mieux avant », bref que dès qu’on dit que quelque chose s’est dégradé, c’est pas qu’on donne un point de vue que l’on peut argumenter non, non, non, c’est juste qu’on est victime du syndrôme vieux con qui veut que de mon temps c’était toujours mieux que maintenant.

    Ben c’est plus subtile que ça en fait.

    Y’a des choses qui se dégradent vraiment. Et souvent la démocratisation de quelque chose (facebook, un groupe de rock, le sudoku) nuit à ce quelque chose, peut-être une question de dénominateur commun, d’intelligence d’une foule, je sais pas. En voulant plaire à tout le monde on devient forcément plus fade, parce que quelque chose avec du caractère se fera des ennemis, c’est aussi simple que ça.

    C’est un peu comme le camembert (qui soit dit en passant était bien meilleur avant)

    Après, y’en a qui restent intègres, qui arrivent à murîr sans se pervertir, mais c’est rare, un NoFX ou un Radiohead sont de bons exemples musicaux.

    ‘fin bref, je m’égards totalement…

    Quoiqu’il en soit, les rencontres de gens dont le premier contact a été virtuel, moi j’ai du mal, garder contact via le net avec quelqu’un, oui, et facebook a de ce niveau un coté pratique pour ne pas perdre la trace de gens qu’on appelle pas tout les jours non plus, envoyer un message c’est finalement plus facile que passer un coup de fil, surtout après 8mois de silence.

    Oui, les premiers contact purement internetifique, j’y crois pas du tout, je préfère les rencontres à l’ancienne avec un peu de hasard, et pas de champ de recherche…

    mais je dois être un vieux con.

  • Par Fr4p le : 22.12.2008 repondre au commentaire

    Internet, c’était mieux avant. Facebook par contre ça puait dès le départ.

    Par Extension du domaine de la pute le : 23.12.2008

    Facebook c’est de la merde, rien de nouveau sous le soleil.
    Le plus drôle c’est que vous avez tous une page là-bas.
    Doit-on en déduire que vous êtes ce que vous conchiez?
    Certainement…

    Par Nora le : 23.12.2008

    eh m’sieur le troll, tu te gourres, nous n’avons pas tous une page là-bas.

    Par Fr4p le : 23.12.2008

    Ben oui, pour critiquer faut tester avant non ?

  • Par Skiant le : 23.12.2008 repondre au commentaire

    « Notamment les filles qui sont toutes moches, à part celles qui sont déjà prises (si certaines se reconnaissent, ça me permettra de dire que je croyais qu’elles étaient prises). »

    J’adore le vécu qu’on sent dans ces lignes.
    Sinon, dans le lien sur lemonde.fr, rien que l’intitulé qui parle du « web 2.0″ ça décrédibilise déjà pas mal.

    Par contre, et pour finir sur une touche de couleur locale, les commentaires sur BBB, c’était mieux avant.

  • Par Xime le : 24.12.2008 repondre au commentaire

    Ou alors c’est juste une bande de petits futés qui se sont dits que leur soirée marcherait beaucoup mieux s’ils l’appelaient « Facebook party » et qu’ils créaient un groupe facebook pour rameuter des gens… :p

  • Par skypolo le : 27.12.2008 repondre au commentaire

    BBB, moi je t’aime comme tu es!

tout pareil

Ah, que la science est belle Un micro-ondes et une Xbox 360 : 12 minutes de cuisson

J'écris la première ligne de ce post et je vous laisse compléter les cocos Anna Gavalda, fainéante 2.0

Et l'homme de Neandertal fait des portraits place du Tertre Quand Platon dédicace ses contes de noël à la FNAC de Quimper

Go

LiensLiensLiens