Vas-y Vlad, tu peux me faire une cass-dédie ?

L’interview dans laquelle Nabokov lisait Lolita et détestait Freud

Par Dominique Willieme

Quoi de plus beau qu’entendre Nabokov lui même lire quelques lignes de Lolita ? Probablement pas grand chose, mis à part peut être l’entendre dire à quel point il déteste Freud ou de pouvoir jeter un oeil sur le bureau sur lequel il écrit.

C’est désormais possible grâce à 13, une chaîne publique de l’état de New York qui a mis la main sur un documentaire filmé en Suisse, où l’écrivain s’installe dans un hôtel en 1959.

La vidéo est en Anglais et la qualité du son n’est pas formidable mais vaut largement le coup d’être vue, ne serait-ce que pour cette phrase de Nabokov, quand il propose de lire le début de la version russe de Lolita : « Aussi incroyable que ça puisse paraître, il est possible que tout le monde ne se souvienne pas exactement comment Lolita commence en Anglais, donc, je vais commencer par là« . Vidéo du premier chapitre dans le permalien, chapitres suivants ici. (via)

  • Par Ralain le : 09.12.2008 repondre au commentaire

    L’incipit de Lolita est tout simplement mon « all time favorite », mais j’aurais imaginé que Nabokov l’aurait lu avec beaucoup plus de sensualité, en tout cas je l’avais imaginé comme ça… Bref, moi pas assez content.

tout pareil

Je vous offre un petit morceau d'Universal avec votre rôti de veau ? Non à la licence légale, oui à la franchise globale

Y'en a qui téléchargent la mule MusicMakesFriends ok ! but MusicMakesMoney too ?

Scandale : les arrangements de l'album de la Star Ac étaient composés par Microsoft ! Songsmith, dépeceur de musique, sauveur d’Universal ?

seconde pioche

Ah, t’es mort. Ah ben non en fait.

Internet, un remède bien efficace à la productivité Logos, vertiges, trous et Hitler, la journée en 10 liens

Faut pas rester là, madame, faut partir maintenant BienBienBien, la fin et la suite

Go

LiensLiensLiens