L'aventure intérieure, c'était elle

Une neuro-scientifique raconte sa propre attaque cérébrale

Par Dominique Willieme

Jill Bolte Taylor est une scientifique. Mais pas n’importe quel genre de scientifique, elle est spécialisée dans le fonctionnement du cerveau et l’anatomie du système nerveux humain. Et si l’histoire de Jill Bolte Taylor est particulière, c’est qu’en 1996, âgée de 37 ans, elle a subi une attaque cérébrale sévère.

Attaque qu’elle a vécue comme femme mais aussi comme scientifique, pour comprendre ce qui se passait dans son cerveau au moment-même où ça se passait. Comment son cerveau gauche a cessé de fonctionner et comment sa vision de la vie a été bouleversée à jamais. Et elle raconte tout ça dans un magnifique discours qui mêle science, vie, humanité et expériences métaphysiques.

Certes, c’est en anglais, mais pour tirer une bonne fois pour toutes un trait sur tous ceux qui ont vu le tunnel blanc et sont devenus  gourous de secte après un accident de vélo, et en apprendre (beaucoup) plus sur ce que nous sommes vraiment, on vous conseille vivement l’intégralité des 20 minutes du discours (vidéo dans le permalien)

(photo cc by-nc-nd Austin Kleon / flickr)

  • Par hastake le : 04.11.2008 repondre au commentaire

    Mwai. Ca sent quand même un peu l’acide hein..

    Par m45er le : 04.11.2008

    hastake = mickael vendetta ?

    Par M.Pain le : 08.05.2009

    Ouais, c’est sûr que ça a du lui rappeler sa jeunesse, cette attaque.
    A part ça, je croyais qu’on avait abandonné ces théories d’hémisphères gauche-droit …

  • Par sebsauvage le : 04.11.2008 repondre au commentaire

    Troublant, puissant… et raconté avec humour. Arriver à nous faire rire en racontant sa propre attaque cérébrale, il faut le faire.

    Décidément, les TED Talks sont remplis d’orateurs intéressants.

  • Par Raphaël le : 04.11.2008 repondre au commentaire

    Etant atteint de dépersonnalisation (http://www.wakinglife.fr), je trouve son récit passionnant.
    J’ai déjà ressenti une partie de ce qu’elle décrit.

    Merci.

  • Par Blogueur influent le : 06.11.2008 repondre au commentaire

    L’anglais-américain est parfois insoutenable à entendre. Je pense que je vais plutôt acheter le livre.

Go

LiensLiensLiens