Sinon, on vend des t-shirts, aussi

Sarah Palin et le pauvre sac en toile à 150,000 dollars

Par Dominique Willieme

C’est la révélation de la journée : le parti républicain aurait dépensé, depuis la convention fin août, plus de 150,000 dollars (117,000 euros) pour habiller correctement Sarah Palin. Soit près de 3,000 dollars par jour (cough).

Ce qui ne serait pas forcément très grave (après tout, les partis dépensent leurs fonds de campagne comme ils ne sentent) si ce n’était pour voir la voir apparaître avec un pauvre sac de toile portant l’inscription « Real Women Hunt Moose«  (Les vraies femmes chassent les élans) probablement acheté dans un magasin de souvenir approximatif du coté d’Anchorage.

150,000 dollars pour se retrouver avec ça, on ne voudrait pas dire mais d’un seul coup, on comprend un peu mieux pourquoi Wall Street a les miquettes.

  • Par Nora le : 22.10.2008 repondre au commentaire

    Note de traduction : « les miquettes » = les chocottes.

    Par Poulpe Rutilant le : 22.10.2008

    Note de traduction : « les chocottes » = les boules.

    Par tibo le : 23.10.2008

    Je ne trouve pas cela particulièrement choquant.
    Au contraire, ça prouve un certain humour, qui, de plus, et en cohérence avec son discours de hockey mom.
    Je trouve ça humoristique et décalé, voire branché. Le sac est même assez classe niveau graphisme. Il ferait pas tâche sur ffffound par exemple.

    Cela n’enlève evidemment en rien le fait que Sarah Palin aie un QI certainement proche de celui d’un saumon alaskien.

    Par real woman le : 23.10.2008

    Bah, en politique la France a des éléphants et nos voisins, des élans.

    Plus je circule sur BBB, plus j’apprécie la qualité des articles anglo-saxons en général. Là où en France on aurait sans doute eu 5 ligne de scandale teinté d’humour.

tout pareil

T'as un chariot pour m'envoyer le fichier ? On se marrait plus avant les clefs USB

seconde pioche

Longue Connexion

C’est beau la vie en community T’as une voiture de fonction toi ? Non, j’ai juste Facebook

Faut pas rester là, madame, faut partir maintenant BienBienBien, la fin et la suite

Go

LiensLiensLiens