Ceux qui m'aiment prendront le cycle

Le salaire de la peur : coursier vélo à New York

Par Dominique Willieme

Ceux qui sont déjà allé à New York verront de quoi on parle : il n’est probablement pas plus grand danger dans Manhattan que celui de se faire satelliser par une rencontre inopinée avec un vélo de coursier lancé à pleine vitesse à contre sens (et au feu rouge, c’est cadeau).

Trouvé sur Fresh Creation, une petite vidéo incruste des animations de coursiers vélocyclistes dans un NY bien réel, pour contempler le travail des « messengers » et explorer leur relation avec la vie économique de la ville. (vidéo dans le permalien)

Mais si les messagers de NY sont connus, c’est surtout pour leur réputation de bad boys et par leur flagrant irrespect pour tout ce qui a trait au code de la route. La vidéo qui suit devrait suffire à comprendre pourquoi (attention les enfants, tenter de reproduire cet exercice avec des vélos de 80 kilos fournis par votre municipalité est passible d’amputation d’au moins quatre de vos membres) — vidéo dans le permalien.

  • Par Trypode le : 16.10.2008 repondre au commentaire

    J’ai vu un documentaire sur « Faut pas rêver » il y a quelques années sur ces coursiers fous, il y avait un petit groupe s’appelant les X-men, c’était impressionnant. O___o;

    Par acidre le : 16.10.2008

    Wouah, moi aussi je veux apprendre à faire du vélo

    Par acidre le : 16.10.2008

    à Paris par contre

    Par Laurent le : 16.10.2008

    Les coursiers à Montréal sont pas mal dans leur genre aussi…

    Par Coursier le : 21.12.2008

    Je préfére mon metier de coursier sur Lyon dans ma ptite camionette… lol

    Par pseudo ecolo le : 26.03.2009

    sans doute moin fatiguant certes mais egalement et surtout moins écologique!lol

    Par Forgasm le : 31.03.2009

    Moi aussi j’avais vu le même « Faut pas rêver »
    et je me souviens qu’il m’avait marqué ..

    ces mecs sont les gladiateurs des temps modernes.

    Par Mortimix le : 24.05.2009

    Il y a aussi un messenger qui a été présenté dans le docu « Pedal » et qui se fait appeler Skeletor (« Master of the Universe, man, Skeletor ! »)

  • Par Pierre le : 16.10.2008 repondre au commentaire

    Y a moins de scoot ou de moto a new york qu’a paris en tout cas ! (sinon je donnerai encore moins cher de leur peau !)

    Par aa le : 09.11.2008

    Votre texteaaa

  • Par Un autre Pierre le : 16.10.2008 repondre au commentaire

    Ouais, je suis aussi surpris que Pierre de l’absence totale de scooters… Par contre cette deuxième vidéo est vraiment incroyable ! Impressionnant ! Leur façon de déboiter au dernier moment pour éviter une voiture ou un piéton force le respect… Combien de coursiers accidentés par an ?

    Par Sylva1n le : 17.10.2008

    La première vid est OK, la deuxième est vraiment géniale. Leur capacité à anticiper est stupéfiante, même si le fait que les voitures passent leur temps à l’arret facilite un peu les choses. D’ailleur j’ai l’impression que dans cette ville les pietons avancent plus vites que les voitures …

    L’absence de scooter ne me surprend absolument pas : alors qu’à Paris la vitesse d’un scooter peut être un avantage, à NYC c’est l’agilité qui compte, la légèreté, la capacité à changer de direction dans un mouchoir de poche.
    D’ailleurs, leurs vélos sont vraiment optimisés pour ça. Cadre léger, pas de dérailleur, pas de ‘vitesses’, pas de roue libre … et pas de freins. Sur ces ‘fixies’ les pédales sont directement reliées au roues, pour freiner il ‘suffit’ d’arreter de pédaler et d’avoir assez de force dans les jambes.

    Par Clement le : 17.10.2008

    @ Sylva1n: Je veux biena ccepter que le cadre court et ultra léger est indispensable à leur manoeuvre, mais la plupart n’utilise pas de « Fixe-gear bcycle » (on le voit dans la video ils ne pédalent pas tt le temps) car c’est beaucoup trop dangereux. Il faut bien comprendre que les velos à pédalier fixe sont à la base des vélos de piste fait pour aller vite, pas pour être maniables. Alors oui en ce moment c’est à la mode, ceux qui habitent l’auront probablement remarqué, mais ce n’est en aucun commode, c’est très casse-gueule et seuls des gens particulièrement calés (ou fous, au choix) utlisent ce truc. En dernier lieu il faut aussi préciser que ce n’est pas « souple », le rapport pédalier/pignon étant fixe, donc un relief important pénalise grandement les possibilités de ce type de vélo (surtout en descente, très physique).

    pour info: http://en.wikipedia.org/wiki/Fixie

    Colette et le magasin Kulte ont récemment fait un focus sur le sujet, de plus en plus de marques se développent et un ou deux magasins sont spécialisé s sur ce genre de vélos à Paris.

    PS: c’est généralement de très beaux vélos

  • Par Tann le : 17.10.2008 repondre au commentaire

    Dans le genre, il y a Red Light Go, un reportage sur les courses de bike messengers. J’ai ça dans mon escarcelle si ça intéresse l’équipe de BBB. RDV dans la Batcave.

    ;-)

    Par SdC le : 17.10.2008

    Ca m’intéresse bien que n’ayant rien à voir avec bbb

  • […] “fixed-gear bike”), ces vélos sans frein utilisés par les coursiers new-yorkais. Déjà en 1986 dans The P Is Free, le rappeur KRS-One s’en servait pour impressionner ces […]

  • […] fixies personnalisés (pour “fixed-gear bike”), ces vélos sans frein utilisés par les coursiers new-yorkais. Déjà en 1986 dans The P Is Free, le rappeur KRS-One s’en servait pour impressionner ces […]

  • Par KinderWalker le : 02.01.2009 repondre au commentaire

    Le passage avec les bus, les voitures qui défilent me rappelle un peu une piste de Guitar Hero en mode hardcore. C’est putain de fascinant.

  • Par young bastard le : 06.01.2009 repondre au commentaire

    la deuxième vid c’est le niveau secret de cubefield

  • Par GabrielH le : 11.01.2009 repondre au commentaire

    fixed-gear bike ca s’appelle un pignon fixe en français, à l’opposé d’une roue libre !

  • Par cigi le : 06.04.2009 repondre au commentaire

    salut,il exste un tres bon doc sur le sujet: »pedal ».Une bonne heure d’nterviews et de séquences dans le traffic dont certaines vraiment impressionnantes!et pas un dérailleur dans tot le film.

    Par Mortimix le : 24.05.2009

    Et l’excellent « Mash SF« , qui est lui plutôt orienté fixed gear, avec des portrait clipés de fixeux dans un San Francisco plein de pentes: ça roule (très) vite, c’est relativement « agressif » (mais quand tu roules là dessus, comment faire autrement?), et puis surtout: la photographie est superbe !
    La vidéo du trailer ici…

  • […] Coursier dans la big apple […]

  • Par Chalmers le : 24.09.2009 repondre au commentaire

    whoua… Ils me rappellent ma facon de circuler dans goteborg. C’est pas tant leur impro, ca s’acquiert apres qq miliers de km, qui est impressionante mais:
    1- leur matos
    2- la puissance qu’ils arrivent a developper
    J’ai fait une partie d’un raid a vélo avec un messenger de Calgary,j’ai vu qu’ils déchiraient…

  • Par un coursier velo stephanois le : 04.03.2010 repondre au commentaire

    Si on jouait a ça les coursiers vélo français soit on se frai renverser au 1er feu soit on finirait au poste….
    Et dire que même en restant ultra prudent et en respectant le code de la route à la lettre on pren des risque tt les jours du aux automobilistes qui ne font pas attention à nous…
    Cher conducteur, la question à vs posez quand vous croisez un vélo ce n’est pas est ce que ça passe ( en ns serrant a bloc…) mais est ce que je peux doubler en ne prenant aucun risque pour le beau cycliste qui à pr seule protection son casque et ces beau vetement…

tout pareil

I've got a fever, and the only prescription is more cowbell Indaba Music : l’avenir est dans le remix

Oui, oui, c’est grâce à internet qu’on a découvert Lorie Ils sont dans le Top 50, pas forcément dans notre Top 5

Aujourd'hui, on s'excite sur des courbes qui montent et qui descendent L’industrie du disque se raccroche-t-elle au Dieu Marketing ?

Go

LiensLiensLiens