Il ne fait pas bon traîner dans la cour de récré

Second débat Obama – McCain : public poli pour candidats fâchés

Par Dominique Willieme

Voilà, c’est fait, le second débat de la présidentielle américaine vient d’avoir lieu entre McCain et Obama. Et même si tout le monde s’accorde pour dire que le gagnant est démocrate, ce qu’en retient le Web aujourd’hui, c’est que McCain ne peut pas encadrer Obama.

Mais alors vraiment pas.

Ceci étant dit, quand on voit ça, ça et ça, on ne peut pas vraiment lui en vouloir, à McCain, d’être un brin agacé (pour ceux que ça amuse, on vous invite à jeter un oeil à l’attitude de l’un et de l’autre au moment de leur arrivée dans la salle de débat sous les applaudissements… c’est éloquent)

  • Par le : 08.10.2008 repondre au commentaire

    Mmmm, je ne serai pas si catégorique sur la « victoire » de Barack Obama lors de ce débat (et pourtant, si j’avais la possibilité de voter aux US, y’aurait pas photo, mais faut garder un peu de recul quand même)
    Il s’en est bien mieux sorti sur la première partie lorsqu’il a s’agit d’économie, de taxes, d’assurance-santé alors que Mc Cain jouait dans le populisme à fond avant de se faire exploser (joli rattrapage d’Obama dans la question suivante alors que le modérateur lui refusait un droit de réponse)
    En revanche, sur la 2ème partie, lorsqu’il s’agissait de politique étrangère, on sentait clairement que les réponses étaient moins claires, moins tranchées. En clair, on se retire d’Irack, on réinvestit les sous sur le territoire national, et on s’occupe de l’Afghanistan. Et ok, mais avec quel budget du coup ? Mc Cain était un peu meilleur grâce à sa connaissance des sujets de politique étrangère et sa capacité à mobiliser autour de son expérience de prisonnier de guerre (qui lui a laissé le boitement visible lorsqu’il marche), sauf que son gros point faible, au-delà de ne pas avoir de plan clair sur ces sujets, c’est d’appartenir au camp de GWB.
    Bon, après tout, Obama a Joe Biden pour l’épauler sur le sujet, et lui, il s’y connait un max.
    Là où Mc Cain s’est tiré une balle dans le pied, c’est avec ses blagues débiles qui tombaient à plat, et son rire flippant (on s’attendait à tout moment à le voir prix d’une quinte de toux et de s’effondrer) Et on ne compte même pas Sarah Palin dans le paysage…

    Celui qui m’a soulé, en revanche, c’est le modérateur Tom Brokaw, avec ses attitudes de maître d’école. C’était plutôt drôle de voir les candidats passer outre ses admonestations.

    Au final, j’ai largement préféré Palin/Biden, plus funky, plus clair (du côté de Biden, en tout cas), moins chiant.

    Vivement le 4 novembre.

    Par le : 08.10.2008

    mmm, IraK, ça suffira.

  • Par Jo' le : 10.10.2008 repondre au commentaire

    Le lien de vidéo (dernier) ne semble plus marcher =)

tout pareil

Un disque de Johnny offert pour chaque paire de lunette achetée Les artistes bientôt pris en sandwich

On vous donne pas les numéros du loto mais presque Toutes les espèces en voie d’extinction, du bloggueur à George Bush dans un diagramme

Je préfère que tu sois mort avec moi que vivant avec un autre Y’a-t-il une vie possible en dehors de l’industrie du disque ?

Go

LiensLiensLiens