Bon, alors, j'ai le tank, le bazooka, le fusil mitrailleur, les minutions, le lance-flammes, je les attends ces petits cons d'internautes

A mort le libre-arbitre, à mort le libre-arbitre

Par David Carzon

Ils ont voulu tout prévoir, ils ont voulu mettre toutes les chances de leur côté, ils ne veulent pas connaître un second affront alors ils les attendent de pied ferme. «Ils», ce sont les producteurs de tout poil. «Les», ce sont vous et moi. Mais surtout vous. Vous qui n’aurez plus l’occasion de décider si vous voulez ou pas être dans la légalité puisqu’on décidera à votre place de votre honnêteté.

dindons

En 2005, les producteurs s’étaient bernés par une bande de branquignoles (c’est affectueux) qui, par la ruse, avaient fait voter la licence globale au lieu de la riposte graduée. Bon, la licence globale n’avait pas tenu très longtemps, mais au moins il y avait eu un débat public et le projet de loi tout pourri avait fini là d’où il était sorti : des toilettes.

Cette fois, avec la loi Création (hum) et Internet (hum) qui sera examinée en septembre, les producteurs n’ont pas voulu revivre la même mésaventure. Bon, déjà, ils ont obtenu l’oreille de la ministre de la Culture. là c’est presque normal, ils l’avaient aussi en 2005. Mais cette fois, plutôt que de sortir des campagnes de pub, ils nous ont fait croire que tout le monde était d’accord avec eux. Ce qui a donné ce sondage grandiose où on a demandé (en gros) à des gens s’ils préféraient que les personnes téléchargeant illégalement soient dévorées vivantes par des fourmis rouges ou qu’elles reçoivent un mail disant que c’est pas bien ce qu’elles font. Etonnement, les sondés ont opté pour la seconde solution. Et du coup, les producteurs peuvent crier sur les toits que tout le monde il est d’accord avec le projet de loi qu’il connaît même pas.

Bon, la ministre, c’est fait. L’opinion publique, c’est fait (ou presque). Reste les politiques. Pour éviter des fuites dans leur propre rang comme en 2005, notamment par manque d’informations, la majorité à l’Assemblée vient de mettre en place un groupe de travail sur le projet de loi antipiratage. «Ce groupe de travail réunira l’ensemble des députés UMP qui souhaitent s’impliquer sur le projet de loi favorisant la diffusion et la protection de la création sur internet», explique dans un mail à ses collègues, le député Franck Riester, l’animateur de ce groupe qui n’envisage, semble-t-il, pas d’autres solutions que cette loi pour soutenir la création. Rappelons qu’en 2005, une partie des députés UMP avait voté une proposition de loi pour la licence globale. Une fronde qui semble donc noyautée cette fois.

Dernière étape en date : l’Europe. Et là, c’est l’artillerie lourde. Il y a quelques mois, l’UE semblait encline à brandir les droits de l’homme pour interdire toute suspension de l’abonnement internet, mesure prévue dans la loi française en cas de récidive de « piratage » via P2P. Semblait seulement. Car selon les directives « paquet telecom » votées lundi, c’est tout l’inverse qui se prépare. L’association La Quadrature du Net dénonce la volonté de mettre en place des mesures allant «encore plus loin que le projet français», et ouvrant «la voie à la surveillance et au filtrage d’internet par des sociétés privées». Ainsi, l’idée est de rendre les FAI responsables de ce qui passe dans leurs tuyaux, comme si la Poste était responsable du contenu illicite susceptible de se trouver dans les colis qu’elle transporte, comme si on fouillait votre coffre à chaque fois que vous prenez l’autoroute, pour reprendre des images parlantes utilisées dans Le Monde. Ces textes qui font l’objet d’une guerre intense entre les lobbies, seront entérinées, ou pas, à la rentrée. Au moment où sera étudié le projet de loi français. Ça promet.

Si vous avez des remarques et des propositions, vous pouvez aller sur le blog du Syndicat national de l’édition phonographique qui a ouvert ce mardi. C’est le moment ou jamais.

(photo Peter Turecek by flickr)

  • Par Jigeiko le : 08.07.2008 repondre au commentaire

    Bien que je ne sois pas concerné (et oui je suis belge, habitant en Belgique et je n’écoute jamais de musique), je tenais tout de même à mettre ce petit commentaire pour te soutenir après ce bel effort de rédaction, que je n’ai d’aileurs pas lu.
    (mais si hein, je déconne)

    Par David Carzon le : 08.07.2008

    Heureusement que je n’ai pas lu ton commentaire, ça m’aurait déprimé sinon. Ou donné envie de faire une note sur le piratage en Belgique et j’aurais été emmerdé vu qu’il n’y en n’a pas, vu qu’on n’y écoute pas de musique…

  • Par Simon le : 08.07.2008 repondre au commentaire

    On écoute plein de musique en Belgique, il y a une réelle infra structure permettant aux petits groupes de vivre correctement de leur passion en jouant dans les très nombreuses salles et les festivals d’excellente qualité.

    Quand à ce projet de loi, espérons qu’il fasse à nouveau s’insurger l’opinion publique et les nombreux internautes français. Mais j’ai peur qu’avec le temps les gens se lassent et que le texte passe.

    Alors espérons que les parlementaires français et européens, se disent qu’en votant pour un tel texte ils mettent en danger leur propre liberté (ils doivent bien avoir des enfants/ados qui téléchargent chez eux, si ce n’est pas eux même).

    Bref, je sens que je vais aller m’amuser sur le blog du SNEP, en espérant y retrouver ce cher Pascal Nègre qui est réellement l’homme le plus appréciable qu’on puisse rencontrer aujourd’hui…

    Par David Carzon le : 08.07.2008

    ha non, les gars, je vais pas mettre des panneaux clignotants à chaque fois que je fais une (mauvaise) blague. C’était une connerie pour répondre à Jigeiko, la remarque sur la Belgique…

    Par errgo le : 08.07.2008

    mon dieu ! le lobby belge est parmis nous !

    Par Jigeiko le : 08.07.2008

    Mdr et vous

  • Par vaneck le : 08.07.2008 repondre au commentaire

    Le plus impressionant reste les commentaire de leur blog. Ils se font tailler en piece par tout les internautes, ce qui fait qu’ils censurent tout les commentaires des articles vieux de plus de deux semaine. Et encore , les commentaires (les plus recent donc) qui restent sont ceux qui ont echapé à la censure. Je n’ose meme pas imaginer les autres…
    Bref , ce blog est l’exemple le plus frappant du mepris total de la democratie de ce lobie.

tout pareil

ce post est #oldlink-safe La crise du lien

C'est pas qu'on est lents, c'est qu'on vous prépare plein de trucs BienBienBien est de retour à un rythme normal (surprises inside)

Et si on faisait comme si Si Microsoft faisait du Google, Google s’optimiserait pour lui même

Go

LiensLiensLiens