Le soleil sent des pieds

Sentir des odeurs impossibles est désormais possible

Par Dominique Willieme

smell

Vous avez toujours rêvé de savoir ce que ça sentait sur le soleil ? Ou quelle pouvait bien être l’odeur d’une bombe atomique une fois qu’elle avait explosé ? Ou encore quel est le doux parfum de sueur et d’air recyclé qui flotte dans une station spatiale ?

L’université du Sunderland, quelque part à coté de Newcastle, expose jusqu’au 6 Juin « Impossible Smells« , performance olfactive basée sur les travaux de chimistes, botanistes, ingénieurs de la Nasa et parfumeurs pour recréer des odeurs impossibles à sentir sans (rayez les mentions inutiles) faire un voyage dans le passé / aller dans l’espace / décéder.

Selon le Telegraph « Les parfums d’Hiroshima ont une odeur rapide et piquante, très métallique » alors que ceux du soleil « sont comme rentrer dans une pièce baignée de soleil (…) avec un goût de métal« . La suite à lire dans le Telegraph et sur le site de l’université de Sunderland. (photo CC Joe_M500 @ flickr)

  • Par sodilettante le : 03.06.2008 repondre au commentaire

    marrant ça, une vraie expo contemporaine comme on ne peut en trouver… ailleurq qu’en France..

seconde pioche

Faut pas rester là, madame, faut partir maintenant BienBienBien, la fin et la suite

Internet, un remède bien efficace à la productivité Logos, vertiges, trous et Hitler, la journée en 10 liens

Longue Connexion

Go

LiensLiensLiens