TF1 sur le net : une googlenquête de BBB avec des vraies morceaux d'infos pas forcément utiles dedans

Sur le web, y’en a qu’une, c’est la thune

Par David Carzon

D’autorité, j’ai décidé d’inaugurer une nouvelle rubrique sur BienBienBien : la googlenquête. Parce que nous aussi, nous pouvons faire comme toute une nouvelle génération de journalistes bien dans leur époque, écrire un article en utilisant google. Et tiens, poussons la logique à l’extrême et faisons une note qu’à partir de ce que nous trouvons sur Google. Exclusivement. Quitte à ne pas être exhaustif, autant être subjectif. Pour cette première, j’avais envie de googlenquêter sur TF1.

bandeau tf1

Pourquoi TF1 ? Parce qu’on parle beaucoup de la fin de règne de la première chaîne de télévision d’Europe et que je me suis demandé ce qu’elle pesait sur le net et si son image on line est la même que on hertz. Parce que Chryde arrête pas de dire qu’il faut qu’on parle de télé sur BBB. Parce que c’est moi qui décide. Et je préfère vous dire de suite que BBB ne touche pas un centime pour tous les liens à suivre qui renvoient dans la sphère de la chaîne de télévision.

Première étape de ma googlenquête (hmmmm Albert Londres est en moi) : taper TF1 dans Google. Et là, on trouve 17 600 000 réponses. Autant vous dire que je n’ai pas tout maté. Je m’en suis fadé un bon millier et ça m’a suffi. Largement. En commençant par l’attendu, on trouve bien sûr en tête de gondole tous les sites dédiés aux émissions, aux jeux, aux séries, à l’information… Bref à tout ce qui est diffusé à l’antenne et qui mérite un univers propre (au sens figuré). TF1, c’est bien sûr du e-service et du e-commerce, les deux pouvant être liés : ainsi on peut acheter des produits dérivés (c’est la peluche du chien de Christophe Dechavanne qui est en tête des ventes), on peut partir en voyages, on peut acheter de la VOD, on peut choisir son assurance ou sa voiture, mettre en ligne ses vidéos, voir s’il y a de la neige au Ménuires, customiser son portable, jouer… Le minimum quand on s’appelle TF1.

Autre service proposé par la boîte via le web : le media training. « Dans la compétition économique d’aujourd’hui, le faire savoir s’est imposé comme l’acte incontournable du dirigeant efficace. » C’est ainsi que TF1 présente ce truc qu’elle doit faire payer les yeux de la tête. Les participants peuvent utiliser les plateaux de télé pour s’entraîner à parler devant une caméra ou un public. Ce qui inquiète un peu, c’est que dans le film de présentation, y’a que des mecs de Telefoot, genre Christian Jeanpierre et Pascal Praud. Des types qu’on ne voit plus à l’antenne d’ailleurs. Sinon, on voit aussi Christine Kelly de LCI qui apprend à des chefs d’entreprise à répondre brillamment à des questions. Ou alors, c’est l’inverse, ce sont eux qui lui apprennent à poser des « bonnes » questions qui plaisent aux chefs d’entreprise, du style « Comment faites vous pour être aussi brillant? ».

Vous voulez en savoir plus sur le fonctionnement interne de TF1, on peut trouver quelques éléments de réponse, toujours grâce à notre googlenquête. Qui sont les actionnaires de TF1 ? Quel est le cours de l’action ? Combien coûte un spot de pub (bon, là, j’ai pas compris grand-chose, sauf que ce sont des prix de façade) ? On peut même trouver le site de la CGT-TF1. Bon, la dernière mise à jour date d’octobre 2001, mais c’est déjà bien de savoir que ça a pu exister au quaternaire.

En fouillant un peu, on découvre aussi toutes les licences que peut détenir TF1. Ça va de Bob l’éponge à Haribo en passant par la Tektonik ou même Nintendo. Il y a aussi les films que TF1 vend à l’international. Et c’est un régal de voir le premier film, celui tout en haut de la liste, L’Emmerdeur de Francis Veber, dont la traduction en angliche donne « A pain in the ass »… Y’a pas à dire, la langue anglaise est beaucoup plus imagée, surtout pour un film à chier.

Bon et pour finir, il y a les blogs, celui du correspondant de Jérusalem, celui de critique de cinéma… Mais surtout, il y a mon préféré, celui qui symbolise le mieux cette chaîne : le blog de Jean-Pierre Pernaut qui sait si bien parler de la magie de Noël ou se défendre contre les méchants journalistes et les vilains syndicalistes. Ne changez rien les gars, c’est là que vous êtes les meilleurs.

Et puis, pour finir, s’il n’y avait pas TF1, les deux derniers journalistes drôles de Libé seraient toujours aussi drôles sur leur blog ?

  • Par Abstrait le : 21.03.2008 repondre au commentaire

    Tout à fait d’accord avec les deux dernières lignes de ce billet déontologiquement bien de son temps. Avec Isabelle Robet et Raphaël Garrigos, la chronique télé du samedi dans Libé, c’est toujours une garantie de sourire aux lèvres jusque là! Vive le mauvais goût! Vive la Télévision!

  • Par Antoine T. le : 22.03.2008 repondre au commentaire

    sur le blog du bon JPP : « Par rivolitorinese, le 19/12/2007 à 13:59
    SACRILEGE…..
    J’étais tellement émerveillée du monde des jouets la nuit, que j’en ai oublié les spaghettis sur le feu! On va l’entendre le petit mari….Au secours Saluti a tutti  »

    Voilà, on y est.
    On endort les spghettis en regardant TF1.
    joli billet btw.

  • Par toulonnaise8330 le : 25.03.2008 repondre au commentaire

    j’aimerai savoir pourquoi quentin qui a gagne la star ac sur votre chaine n’a pas droit aux honneurs comme les a eu jenifer.il est peut-etre trop talentueux donc tres critique.j’en ai marre de ce lynchage et si c’est vraiment le public qui a vote,qu’on nous respecte.merci.

tout pareil

BBB sort sa boule de cristal et vous lit l'avenir, gratos en plus « Je suis admiratif que Versac soit parvenu aussi vite à devenir Président de la République »

C'est pas qu'on est lents, c'est qu'on vous prépare plein de trucs BienBienBien est de retour à un rythme normal (surprises inside)

Ah mon pôvre mossieur, le petit commerce, c'est plus ce que c'était Vinyle, CiDi, mais pas Vici

seconde pioche

Faut pas rester là, madame, faut partir maintenant BienBienBien, la fin et la suite

Longue Connexion

Internet, un remède bien efficace à la productivité Logos, vertiges, trous et Hitler, la journée en 10 liens

Go

LiensLiensLiens