Ah mon pôvre mossieur, le petit commerce, c'est plus ce que c'était

Vinyle, CiDi, mais pas Vici

Par David Carzon

Sortez les badines et les orties, on va se faire un peu d’autoflagellation en ce début de semaine. On a appris la semaine dernière (oui oui je m’en contrefous d’être le premier à parler de quelque chose) que le fameux magasin « Rennes Musique » qui allait de pair avec les Transmusicales allait fermer ses portes dans une quinzaine de jours.

musique rennes

Bon, un disquaire indépendant symbole de la résistance au « tout marché » qui ferme boutique, ça fait chier (et pas que moi d’ailleurs, à Rennes aussi ça leur fout les boules). Et en plus, ça me fait culpabiliser. Pour les Parisiens par exemple, c’est comme si Groud Zero disparaissait du paysage. Et de me dire ça, d’un coup, je me dis aussi que ça fait longtemps que je n’y ai pas mis les pieds à Ground Zero. Et là, j’ai honte. Plutôt que de faire l’effort d’aller dans ce magasin que j’adore, ben, je vais au plus proche, au plus simple, au plus impersonnel, où je satisfais un besoin immédiat de consommation.

« Rennes Musique » avait résisté aux Fnac, Virgin et autres grandes surfaces. Selon son patron, c’est l’ADSL qui a eu raison de lui, selon l’article web du Télégramme de Brest. [Je fais un aparté d’ailleurs pour m’étonner que l’article en ligne sur le site du journal local est en fait une dépêche AFP. Y z’ont pas fait un papier à eux sur le sujet ? Pourquoi ils veulent pas le mettre sur leur site ? Sont frileux les gars ? Je ne suis pas certain que c’est comme ça qu’ils vont attirer de nouveaux lecteurs. Dans la presse locale, un avis d’obsèques équivaut à un abonnement en moins tant ces canards n’ont jamais réussi à renouveler leur lectorat. Alors si on lit sur leur site, les mêmes choses que sur yahoo ou google, je vois pas l’interêt.] Fin de l’aparté.

N’allez pas traduire uniquement ADSL par téléchargement illégal car le patron de « Rennes Musique » met en cause aussi la politique des majors, la paupérisation du choix et la concurrence des grandes surfaces spécialisées ou non, bref tout ce qui fait que la musique a perdu toute valeur aujourd’hui. Des arguments qu’on pourrait d’ailleurs appliquer aux fruits ou aux yaourts.

Pour continuer dans l’allégorie, la musique suit le même trajet que l’agriculture. Les exploitations de taille moyenne sont en voie de disparition. Il ne reste plus que de grands domaines qui génèrent du fric et des produits standardisés, et de toutes petites exploitations spécialisées dans les niches. Et les niches, ça vous rappelle rien ? Wired ? Chris Anderson ? La « Long Tail » ? Ben voilà, on y est. Et d’ailleurs, le patron de « Rennes Musique » se dit qu’il pourrait ouvrir un petit magasin de vinyles. Il n’y a pas forcément de l’argent à se faire, mais peut-être du plaisir à prendre. CQFD.

photo : Môsieur J. by flickr (CC)

  • Par Steven le : 17.03.2008 repondre au commentaire

    Perso je connais pas le magasin, mais ca change rien : ca fait chier :P

  • Par calloway le : 17.03.2008 repondre au commentaire

    Moi, étant rennais, je suis carrément dégoûté, et on le sera encore plus quand une sandwicherie ouvrira à sa place…

    Par Tom le : 19.05.2008

    c’est pas une sandwicherie qi ouvre à la place mais l’hotel voisin qui rachète les murs… Rennes sans Rennes Musiques c’est plus tout à fait Rennes.
    Mais hauts les coeurs, il reste Les Troubadours du Chaos et Rockin’ Bones…
    Les deux pas loin de la place St Anne…
    Quant à l’accueuil dans ce shop… Ca change pas vraiment des autres magasins… ON est toujours un peu pris pour un con quand on débarque dans un milieu sans connaitre grand chose.

  • Par Dubitatif le : 17.03.2008 repondre au commentaire

    En tant qu’ex-Rennais, cette nouvelle m’a vraiment foutu les boules…j’ai dû y acheter mon premier album (« Marquee Moon » de Television en 77), et la plupart des suivants pendant bien des années.

    Merci à eux d’avoir été là

  • Par Raphaël AJ le : 17.03.2008 repondre au commentaire

    Mon avis est mitigé sur la question.

    Evidemment, le fait que le dernier disquaire indépendant de Rennes ferme ses portes me met la haine.

    Mais l’accueil au magasin m’a toujours dégouté. C’est la même chose que les magasins d’instruments de musique, s’ils voient que tu es novice, tu ne comptes pour rien. On te regarde de haut et on répond à tes questions du bout des lèvres. Je n’ai jamais eu le droit à un sourire ou à un renseignement digne de ce nom à Rennes Musique. Alors on peut rétorquer que je n’étais pas un client assez régulier. Ce à quoi je répondrai, pourquoi me faire chier à aller dans un magasin morose ou on me traite comme une merde.

    Désolé pour le langage fleuri mais je suis autant dégouté de la fermeture du magasin que de l’accueil qu’ils m’ont toujours réservé.

    Par chryde le : 17.03.2008

    Ha, c’était toi ? ;)

  • Par 1'6h7 my 633k le : 17.03.2008 repondre au commentaire

    C’est pas que l’ADSL, c’est tout l’intraweb qui est responsable!
    Mais le patron de la fnac a la solution :) Ouf

tout pareil

Ratatouille, t'es où ? Les rats font le trottoir

Une qui nous rendra tous riches et beaux Imaginons une appli iPhone BBB

le mercredi c'est photographie Album Photos #17 : des portraits, des tiroirs, New York

Go

LiensLiensLiens