Tu me vois ? Tu me vois plus.

Vous voulez disparaître de Google : achetez un (gros) fusil

Par Dominique Willieme

street view

Ils ont pris le temps mais ça y est : le pentagone vient de demander à Google de supprimer des photos de Google Street View, arguant qu’elles porteraient atteinte à la sécurité de l’état.

« Ca montre où se trouvent les gardes. Comment les barrières montent et descendent. Comment rentrer et sortir des immeubles. […] Cela pose un véritable risque pour la sécurité de nos installations. »

Outre le fait que Google ne prend ses photos qu’à partir de lieux publics (lire: la rue) et ne demande jamais à rentrer dans des installations fermées (lire: une base militaire), on doute fort que les terroristes fassent leur repérage à partir de photos statiques, sur le web, sans se rendre sur les lieux. D’autant que ceux-ci sont publics. Quand à la technologie d’ascension et de descentes des barrières automatiques …

Ceci dit, les arguments (lire: la pression) du pentagone semble avoir payé : Les photos en question ont été retirées de la circulation. Quand aux malheureux qui a été photographié à la sortie d’un sex-shop ou celle qui a été collée sur Google Maps en train de prendre un bain de soleil, leur demande à quand à elle été rejetée. Chez google, on ne plaisante pas avec la vie privée … des gars qui ont des armes.

  • Par Pouet le : 13.03.2008 repondre au commentaire

    Ouais bon ok l’article a presque une semaine.

    Mais « Quand aux malheureux qui a été photographié à la sortie d’un sex-shop ou celle qui a été collée sur Google Maps en train de prendre un bain de soleil, leur demande à quand à elle été rejetée. » ca m’irrite les yeux.

tout pareil

Mais si on pense à vous On est encore en travaux

seconde pioche

Ça coule pas de sources Non mais vous pouvez dire ce que vous voulez, je vous citerai en off

Ba-da-tadaaam Le Courrier du LOL #3

Internet, un remède bien efficace à la productivité Logos, vertiges, trous et Hitler, la journée en 10 liens

Go

LiensLiensLiens