C'est pas de ma faute, ils ne prennent pas la CB

Les artistes menacent les maisons de disque pour piratage … de leur argent

Par Dominique Willieme

music

Petit message à l’intention des majors du disque : c’est bien beau d’avoir fait des procès à Kazaa (100 millions de dollars), youtube et les autres. C’est bien beau d’avoir poursuivi en justice plus de 20,000 utilisateurs de logiciels de P2P. C’est bien beau d’avoir gagné plus de 270 millions contre Napster.

Mais maintenant … faudrait voir à reverser un peu de cet argent aux artistes (qui sont quand même les premières victimes du piratage).

Les artistes en ont même tellement raz le bol qu’ils menacent, suprême ironie, de faire des procès aux majors pour récupérer leur part du gâteau. Elle est pas belle, la vie, dans l’industrie musicale ? L’année prochaine, pour le Midem, on propose, à la place du compteur de téléchargement illégaux, le compteur d’argent collecté dans les procès … et qui est malencontreusement resté coincé sur les comptes en banque des maisons de disque. (photo CC)

  • Par jeremie le : 03.03.2008 repondre au commentaire

    ayant été 2 ans artiste en maison disque ( RCA ), et maintenant chez mymajorcompany je comprend la rage des artistes en ce moment. Le vrai soucis c’est qu’il faudrait une association d’artistes assez puissante pour faire changer les choses. Changer les chiffres des contrats déjà, un artiste se fait baiser en puissance deja à la base. ( 7% des revenus liés aux ventes ) ensuite il y a les abbattements, effectivement la maison de disque considere que quand elle fait de la promo pour un artiste et bien elle depense + d’argent que d’habitude alors pendant cette periode l’artiste ne touchera que 4 ou 5% au lieu des 7 ( sachant que cette periode correspond souvent à celle où l’artiste vend le plus ). Et surtout dans uen grande partie des cas ( le notre en tout cas ) l’artiste fait tout le travail à la place de la maison de disque qui n’est plus là que pour signer des cheques ( quand elle le veut ) ou pour aller lecher les bottes d’NRJ pour passer son titre.
    Exemple : une attachée de presse de chez sony ne voulait pas appeller un magazine pour avoir un article sur nous car elle pensait que c »etait pas possible d’avoir un papier chez eux, et bien on s’est deplacé en personne au magazine et on a reussi a debloquer une colonne tous les mois pendant 1 an pour raconter la vie du groupe. Bilan : l’attachée de presse a touché son salaire normalement et nous qui avont fait son travail? et bien des clopinettes de 35 000 albums vendus (environ 2000 euros chacun pour 2 ans et demi de travail ), et puis un rendage de contrat au bout de 6 mois d’inactivité du Label envers nous ( car 35 000 c’etait pas assez ).
    Bon je ne vous parle pas du fait, que nous avions trouvé les idees des photos, trouvé les idees des clips, fais de la promo web et télé seul et qu’on nous a refusé la demande de location d’un camion une apres midi pour deplacer notre materiel ( 175 euros ), alors que les frais de bouches par jour d’un label doit facilement atteindre les 500 euros et autres petites histoires.
    Ce qui est vraiment genial aussi c’est que dans les debats sur le piratage, les nouveaux modeles economiques, ou encore le recent rapport olivennes jamais ou alors trop rarement sont demandé a témoigner les artistes.
    Nous sommes maintenant chez MMC et nous sommes content, au moins pour l’instant on prend pas d’argent à notre place.
    commentaire bien trop long.

    Par heow le : 04.03.2008

    …mais interessant.

    Je vois pas vraiment de solution au problème personnellement.
    C’est un problème lié à l’art en général, beaucoup de prétendants pour vendre, peu d’élus qui vivent de leur travail.

  • […] parvenir à boucler des fins de mois difficiles (pour infos : un article très intéressant sur Bien Bien Bien, voir le commentaire de cet article […]

  • Par Lofifi le : 05.03.2008 repondre au commentaire

    Une autre façon d’aborder le débat : la blogothèque paye-t-elle la Sacem ?

  • […] Le dernier NIN est publié sous CC ! Il est là. D’où l’intérêt de ceci, surtout quand on sait ça (via eux) […]

  • […] U.S. Spies Want to Find Terrorists in World of Warcraft (Wired)- Les artistes menacent les maisons de disque pour piratage … de leur argent (BienBienBien)- Sept labels suédois à l’industrie de la musique : « Arrêtez […]

  • Par Titiss le : 17.03.2008 repondre au commentaire

    Salut,

    je trouve ton intervention super intéressante sur les maisons de disques. En fait, je suis étudiante en journalisme et je fais une petite enquête sur ce sujet. J’aimerais beaucoup te poser quelques questions ! Répond moi par mail ! Je te remercie d’avance

tout pareil

Il s'agirait de pas perdre les clefs Mon appartement est une chasse au trésor

C'est vrai qu'ils font un carton en Corée du Nord Google à la solde des communistes écologistes ?

Qu'est-ce qu'on héberge ce matin, Sergei ? Google héberge toutes les photos de Life, parce qu’ils sont sympas

Go

LiensLiensLiens