Les filles sont méchantes

Comment je suis devenue réac’

Par Maïa

art-contemporain1.jpg

J’ai beaucoup défendu l’art contemporain dans ma vie. Le tableau blanc, le dérisoire, le prétentieux, tout ça. Récemment (pardonne-moi Warhol) j’ai douté. Première embûche dans mon parcours de pure tolérance, ceci :

En septembre 2006, je crée BERLIIN, le double fantomatique de Berlin : une campagne d’affichage publique déployée dans les rues de Berlin associe le logo BERLIIN et une vue satellite de la ville.

Le 2 juillet 2007, je porte le logo tatoué à ma cheville, et déplace BERLIIN au-delà de Berlin.

Depuis le 2 août 2007, cinq autres personnes sont tatouées du même motif à la cheville et la colonie BERLIIN est née : nous formons ainsi un territoire invisible dont la forme varie suivant nos déplacements. BERLIIN hante le monde.

La même galerie m’avait déjà infligé des feuilles de papier A4 à 5000 euros, en six exemplaires uniques au monde, sous prétexte que des noms de gens célèbres étaient imprimés dessus. J’avais été énervée. Mais on m’avait offert à boire, et ça allait mieux. Seulement, à l’heure où je vous écris, des gens tatoués se promènent et on les laisse en liberté. Enfin, ça pourrait être pire.

Et puis récemment, le travail d’Ilia Ovechkin m’a fait souffrir. Notamment la vidéo intitulée « auto-portrait en un pixel » (image ci-dessus). En suivant ses liens, je suis tombée sur des choses tout aussi intéressantes. Erm. Erm. Erm. Yeah. Wouhou.

Objectivement, depuis un an, une expo sur deux, et deux vernissages sur trois, m’ont donné envie de me pendre (ou pire, de vendre des gribouillis pour des prix à cinq chiffres). J’ai perdu mes arguments pro-contemporain. J’ai perdu la foi, ou alors le sens de l’humour, je ne sais pas. Ou alors j’ai vieilli.

Mais je seeeeens que juste avant de ranger mon snobisme et d’acheter mes tickets pour Bigard au stade de France, je vais me mettre à n’aimer plus que les vraies conneries. Puisque l’art, le vrai de vrai, de plus en plus, se refuse à moi. Imperméable.

Avant de donner mon argent à Bigard, j’aurais juste voulu savoir si c’est moi qui suis blasée (« aaaah ouais encore une perforation de bras, supeeeer« ), ou si l’art contemporain mollit sérieusement du genou. Franchement, c’était mieux avant ?

Pas de mots cles pour ce post.

  • Par MaTT- le : 28.01.2008 repondre au commentaire

    En même temps, tout ce qui se fait n’est pas forcément de qualité. C’est pas toujours évident de faire le tri, mais une fois les imposteurs mis de côté, y’a toujours du bon ;)

    Après c’est sûr que Bigard il déçoit jamais. Il surprend jamais non plus du reste ^^

  • Par Classics le : 28.01.2008 repondre au commentaire

    Heureusement, le neen est arrivé !
    Avec par exemple des trucs comme ça : http://www.thankyouandywarhol.com/

  • Par Tekrotzen le : 28.01.2008 repondre au commentaire

    Je suis loin d’être un expert, ma parole vaut ce quelle vaut, j’ai la douloureuse impression de laisser un commentaire similaire à ce que peuvent faire certains boulets de youtube, mais…

    Bon, donc.
    L’auto-portrait, si on peut changer les modes, ça peut à la limite faire une lampe sympa, non?

    Par contre, le filtre photoshop plastique sur une photo banale, euh… je…
    Non, j’en sais rien, là.
    P’têtre en la passant dans le lolcat builder?
    Non, vraiment, j’arrive pas non plus à voir ça autrement que du foutage de gueule, en fait, si ça peut te rassurer.

    Bon, je suis complètement fan de la church of the future, par contre, j’y retourne, là, parce ça a planté avant la fin, faut que je vois ça.

  • Par Quentin le : 28.01.2008 repondre au commentaire

    Et pourtant la vie continue…

    Si au lieu de se demander ce qu’est où ce que doit être l’art contemporain, si oui ou non c’est bien ou mal, si cela progresse ou regresse; si on profite de ce qui nous tient à coeur et mettons de coté ce qui nous rébute, tout simplement parce que tout n’est pas fait pour nous plaire, il y a les Walt Dysney, les Spielberg, les Park Chan Wook, le Wim Wenders et les Godart…
    Il n’est pas question de défendre où de réfuter, tout est histoire de point de vue.

    Un Indien du fin fond du Ladakh te sortirait un autre discours que le vieux au fond de l’Avergne. Tout ca pour dire que ton article n’est rien d’autre qu’un point de vue personnel de plus… (cela n’empeche qu’il est interressant car il pousse à le réflexion), soit en juste consciente.

    En ce sens réjouissons nous plutôt de la pluralité de notre monde qui, oui il faut l’avouer, s’égare un peu trop souvent de la « simple vérité de la vie ». surtout lorsque l’on pense que certain achettent des pixels à plusieurs million tandis que d’autres crévent de faim…ouiouioui ca donne envie de gerber…Il y a de l’injustice partout et ce depuis la nuit des temps…et pourant ca t’empêche pas de t’acheter le dernier ipod, de faire des allers retours Paris-Berlin, et de profiter de la vie comme on te l’offre…

    Alors pour répondre à ta question, je ne pense pas que tu « vieillisses » dans le sens où tu l’entend car tu te remet en question avant de remmettre en question l’art, je ne pense pas que l’art contemporain « mollit du genou »; mais plutôt que tu te lasse…et que ca t’amuser au début mais que tu te demande désormais à quoi cela rime, à quoi cela sert, que tu ressens une répetition. Mais voilà comme dit MaTT-, il faut non seulement faire le tri mais aussi ne pas se prendre la tête.
    A quoi ca sert de jouer au jeux de sociétés ? passer du bon temps. L’art c’est pareil. La plupart le font egoistement car ceux qu’il font leur plaît au moins à eux et à un cercle proche (c’est mon cas).
    Après ceux que tu peux blamer c’est le mrché de l’art…mais c’est une toute autre histoire, Warhol agissait pour être célébre, Duchamps pour faire réagir, Pollock pour lui-même. Cependant c’est le marché de l’art qui les a fait devenir ce qu’ils sont.

    Bref, il est tard et je commence à tout mélanger les pinceaux donc je ne sais pas si tout est clair pour vous (moi non, car je ne fait qu’avancer des propos qui me viennent et tout autre avis contraire est le bienvenue pour une discussion plus abouti)

    J’aime ce genre d’article, ca remue, continuez BBB !

  • Par Bartdude le : 28.01.2008 repondre au commentaire

    Que ca ressemble à quelquechose ou pas, j’ai rien contre l’art moderne, ni même contre l’art ancien. Si ca se vend à des prix fous, pourquoi pas, s’il y a quelqu’un pour l’acheter après tout, un oeuvre a le prix qu’on est prêt à mettre pour l’acheter.

    Je n’ai rien non plus contre les artistes… si quelqu’un est prêt à payer pour un assemblage de merdes sans queue ni tête (ou parfois même de la merde tout court… y’en a pas un dans le tas qui se fait des lavements à la peinture avant de chier sur ses toiles ?), ils auraient tort de se priver. Mais alors qu’ils viennent pas faire chier à demander des subventions à gauche et à droite, ou à tenter d’expliquer une pseudo-démarche derrière un monochrome.

  • Par Eek le : 28.01.2008 repondre au commentaire

    Ce qui me botte bien dans l’Art c’est la Sensibilité et l’Esthétisme. On trouve ç dans beaucoup de chose sans prétention. Y’a pas besoin de se rendre « avant » pour trouver des choses sensibles et d’un esthétisme dérangeant. Je n’ai pas compris!

  • Par Hilton le : 24.03.2008 repondre au commentaire

    merci à oi pour ces images :)

Go

LiensLiensLiens