Les plus courtes sont les plus courtes

Je t’aime sur le web, suite et fin

Par Dominique Willieme

Bon, voilà, c’est fait et c’était presque un peu court. Il a fait le tour du web en moins de deux jours et il a fini par la trouver, NYGirlOfMyDreams a enfin un nom (et probablement un numéro de téléphone) en plus d’un visage.

Found_her

Petit souci, on ne sait pas lequel. Parce que « contrairement aux comédies romantiques et aux mauvaises chansons pop, il faudra que vous inventiez votre propre fin à cette histoire« . Le web est parfois bien ingrat … mais tellement touchant, aussi.

  • Par pickupjojo le : 08.11.2007 repondre au commentaire

    Avec le buzz qu’il y avait autour de ça, s’il ne l’avait pas trouvée, c’est qu’il n’était carrément pas chanceux…

  • Par pickupjojo le : 08.11.2007 repondre au commentaire

    Du coup je rigole tout seul comme un con… Je m’imagine le mec qui a perdu son bout de shit et qui ouvre un site dans le genre… Bon, je vais me coucher.

  • Par ToovR le : 08.11.2007 repondre au commentaire

    Si il avait mis une banniere de pub, il aurait pu toucher un peu de pepete…
    …Moi, pas sentimental, bah la romance n’empeche pas se faire un peu de blé
    …Et puis vu ce que ca coute à entretenir
    … bon OK, je sors.

  • Par Wedge le : 08.11.2007 repondre au commentaire

    ils vécurent heureux et eurent beacoup d’e-nfants :D:D

  • Par chryde le : 09.11.2007 repondre au commentaire

    On a trouvé son nom et sa bouille !

tout pareil

Penser à prendre un pain, penser à prendre le pain ... Le palm de Sarkozy dévoilé

seconde pioche

Internet, un remède bien efficace à la productivité Logos, vertiges, trous et Hitler, la journée en 10 liens

Faut pas rester là, madame, faut partir maintenant BienBienBien, la fin et la suite

Et un moment de solitude pour la douze

Go

LiensLiensLiens