Le compte est bon

Paris Hilton sabote l’économie mondiale. La preuve.

Par Dominique Willieme

La semaine dernière, on avait le choix entre celle qui vomissait et celui qui se prenait des coups de taser en Floride. Cette semaine, c’est Paris Hilton (encore elle, oui) qui explose les scores. Les scores des vidéos les plus vues sur le web, s’entend.

Mais si regarder une demoiselle qui rend son petit déjeuner scandinave en direct à la télévision peut se révéler étrangement divertissant, on ne néglige que trop les impacts de ces passages en boucle.
Télévision (détail) - Jan Christensen

Pourtant, le calcul est simple (ou simpliste, c’est selon). Considérons d’abord « Nattliv – Mensvärk », vidéo dans laquelle on apprend qu’on peut simultanément présenter une émission de télévision et rendre son quatre heures comme si de rien n’était. La vidéo dure 1 minute 33 mais tout le psychodrame se condense dans les 30 premières secondes. Pour être prudent, considérons que seule la moitié des internautes regarde la totalité de la vidéo, les autres se contentant de la première partie. Soit une durée moyenne de 1’01.

Nous obtenons donc (4416353 vues*1,01 minutes)/60/24/365 = 8,48 soit 8 ans et 6 mois de durée totale de visonnage cumulée.

Prenons maintenant la vidéo de Paris, appliquons lui les même ratios et le calcul devient le suivant (car la vidéo fait quand même plus de 8 minutes, la bougre): (4,33*3534128)/60/24/365 = 29,11 soit 29 ans et 2 mois.

Supposons enfin (et on ne doit pas être loin de la réalité) que la moitié des gens visionnent ces vidéos au bureau (difficile de rire des troubles gastriques d’une présentatrice suédoise en partageant un rôti avec belle maman). Les vidéos ont donc réduit à l’état de concept plus de 4 ans de productivité pour la première, et près de 15 ans pour la seconde.

Bienbienbien, adepte des saboteurs de productivité en tous genre, ne peux que s’incliner devant cette performance magistrale. Mais pour ceux qui aiment ceux qui se lèvent tôt, ça devrait bientôt devenir une évidence: il est temps que Paris retourne en prison. Ou arrête de vomir. Mais vite. Elle sabote l’économie mondiale, la blonde.

(photo détail d’une oeuvre de Jan Christenen, « TV – 2006« )

  • Par frdoll le : 03.10.2007 repondre au commentaire

    Nous sommes d’accord. Cependant, “Nattliv – Mensvärk” ne se visionne pas qu’une seule et unique fois, tandis que Paris oui (une fois, ça va). Mais ces multivisionnages sont déja comptablilisés. Il faudrait trouver le ratio / personne. Considérons cependant que Nattliv a eu l’honneur des zappings et des revues médias de tous nos amis chroniqueurs tv en mal d’inspiration, nous pouvons multiplier ces données par un chiffre supérieur. Mais nous rentrons dans des probabilités. Et comme je suis nul en calcul et qu’il est hors de question de chercher la calculatrice sur un ordinateur de bureau, je m’avancerai que notre amie suédoise à largement flingué l’économie mondiale. Et Paris.

  • Par Pierrick le : 03.10.2007 repondre au commentaire

    Je préfère largement la vidéo de la Suédoise !!!
    Déja parce que ça arrive au moment où on s’y attend pas alors que pour Paris le show est prévu a l’avance, elle s’est exactement ce qu’elle va avoir comme question et tout…
    Et surtout parce que Paris c’est Paris quoi…
    On ne peut que la détester !

  • Par Suricat le : 03.10.2007 repondre au commentaire

    Et on compte 1’30 pour la lecture du billet et le commentaire, à ajouter au temps perdu au bureau :-)

  • Par Fat Toufic le : 03.10.2007 repondre au commentaire

    Et combien de temp de perdu à écrire ce billet!!

    Ce calcul est illogique… à partir du moment où un employé (pour reprendre l’histoire de productivité au bureau) prend du bonheur en regardant ces conneries… Ben ça lui fait du bien… Donc est reboosté, et boss deux fois mieux…

    Donc c’est celui qu’il le dit qui y est!! :|

    !!

    Par Human.Target le : 03.10.2007

    sauf que lorsqu’il a vu la vidéo, il l’envoie à ses collègues, il va même la regarder une autre fois avec eux… et puis ensuite, la vidéo fait le tour de la boîte, elle lui revient plusieurs fois dans son e-mail, alors il envoie un autre mail à tous ses collègues pour leur dire d’arrêter de lui envoyer la vidéo de la suédoise, surtout que le buzz maintenant, c’est Paris Hilton chez Letterman ou des pompiers suisses qui font du rap etc…..

    définitivement, c’est encore plus nocif que de jouer au Yeti qui file des coups de batte aux pingouins…

    Par Human.Target le : 03.10.2007

    finalement, la solution la plus efficace serait peut-être d’installer des écrans géants dans les entreprises pour diffuser toutes les conneries qui circulent sur le net et donc mutualiser ce temps perdu !!

tout pareil

La place des artistes, c'est Summer of Blague La musique sort major de sa non-promotion

TF1 sur le net : une googlenquête de BBB avec des vraies morceaux d'infos pas forcément utiles dedans Sur le web, y’en a qu’une, c’est la thune

Plus de violons, coco, je veux que ça pleure ! Mine de rien, la musique ça veut dire quelque chose

Go

LiensLiensLiens