On vous ment

La mauvaise pub, avenir des majors musicales ?

Par Dominique Willieme

http://youtube.com/watch?v=FJ3oHpup-pkUn petit effort d’imagination s’impose. Prenons d’abord Al Sharpton qui aurait abandonné la permanente pour la capillarité d’un quaterback. Ensuite, un magasin d’occasion de Montgomery, Alabama, spécialisé dans tout ce qui ressemble de près ou de loin à de la décoration de Soap Opéra fin seventies. Mélangeons le tout avec une beatbox approximative et une chorégraphie à rendre jaloux Vincent Delerm et on obtient, en toute modestie, la plus mauvaise pub du monde. Par Sammy Stevens, inconnu célèbre du jour.

Bien sur, puisqu’on est sur internet, deux millions de vues plus tard, on peut aussi mettre la main sur Sammy Stevens sur Pop Idol, Sammy Stevens acceléré, ralenti, Sammy »Patel » Stevens, mauvais Sammy, The Sammy redemption ainsi que des flopées d’autres perles que les règles du bon goût nous interdisent de mentionner.Depuis, la fréquentation du magasin s’est multipliée, Sammy vend des t-shirts à son éffigie (ouch), fait de la pub pour un site local… et attend impatiemment de sortir son single.

Un succès du marketing viral ? Au mieux un coup d’essai en comparaison son concurrent français, Lil Maaz. Moins de deux mois après la mise en ligne de « mange du kebab« , le single est dans les bacs sous le logo EMI, des sonneries sont en vente, des t-shirts à gagner, et Lil Maaz prête même son succès à des plats surgelés (on vous en reparle d’ailleurs très vite sur BBB). Si quelqu’un veut produire un marchand de meubles approximatifs de l’Alabama, la marge de progression est encore large.

Comments are closed.

tout pareil

En fait, la musique française se porte super bien… à l’étranger Quand la « French touch » palpe

Les chiffres ne trompent Miracle, 2 mois après sa mise en ligne, Radiohead vend quand même plus d’albums qu’Obispo

Scandale : les arrangements de l'album de la Star Ac étaient composés par Microsoft ! Songsmith, dépeceur de musique, sauveur d’Universal ?

Go

LiensLiensLiens